•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Départ de Samuel Poulin pour les Foreurs de Val-d'Or

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Samuel Poulin (no 29)

Samuel Poulin (no 29)

Photo : Phoenix de Sherbrooke / Vincent L. Rousseau

Radio-Canada

L'attaquant vedette du Phoenix quitte pour Val-d'Or. Le Phoenix a confirmé cet échange lors de la toute dernière journée des transactions 2021 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Le jeune hockeyeur se dit heureux de se lancer dans cette nouvelle aventure, en Abitibi, où il retrouvera deux de ses grands amis, Nathan Légaré et Jakob Pelletier.

On va avoir une super belle équipe, et j'ai bien hâte de commencer tout ça dès demain, a-t-il mentionné, enthousiaste. Il estime d'ailleurs qu'il ne vise rien de moins que la victoire à sa nouvelle équipe.

J'ai toujours voulu gagner dans cette ligue-là. Comme joueur de hockey, je suis très compétitif. En faisant partie de cette équipe-là, c'est sûr qu'on met les chances de notre côté pour ramener le championnat à Val-d'Or, et je vais tout faire pour aider cette équipe-là à gagner.

Samuel Poulin

Il note cependant qu'il va s'ennuyer de son ancienne équipe, avec laquelle il a évolué pendant trois ans et demi.

C'est certain que ça fait mal au coeur de quitter Sherbrooke, souligne-t-il. Je me suis attaché à la ville et à beaucoup de monde là-bas.

Par voie de communiqué, l'entraîneur-chef et directeur général du Phoenix, Stéphane Poulin, a mentionné qu'il était triste de voir partir un joueur qui aura transformé notre culture d'équipe. Samuel nous laisse un héritage qui n'a pas de prix dans le monde du sport. Il avait l'équipe et la ville tatouées sur le cœur.

Un échange stratégique

Avec cette transaction, la formation sherbrookoise obtient un choix de 1re et de 3e ronde en 2021, ainsi qu'un choix de 2e ronde en 2023.

Selon le chroniqueur sportif Marc Bryson, la transaction de Samuel Poulin était donc très stratégique pour l’équipe. 

Dans le fonctionnement de la LHJMQ, ça fonctionne par cycle, puis tu as une fenêtre d’opportunité pour gagner une année ou deux ans, et quand cette fenêtre-là se referme, il faut que tu reconstruises. Pour reconstruire, regarnir ta banque de choix au repêchage, tu dois faire des transactions avec des joueurs qui ont une certaine valeur sur le marché, souligne-t-il. 

Là, on a une banque de choix importante [...] on a pris des choix pour magasiner pour le futur, ajoute-t-il.

Sur le coup, les partisans sont déçus, mais les partisans savent comment ça fonctionne. Ils comprennent le cycle du junior majeur, et ils comprennent aussi que pour obtenir quelque chose de valable dans le futur, par exemple Joshua Roy, on a utilisé trois choix de premier tour, qu’on a obtenus.

Marc Bryson, chroniqueur sportif

La responsable des communications, des événements et des relations de presse du Phoenix, Yanka Dumas Dumas, a aussi noté que les partisans se montraient compréhensifs face à la transaction. 

Il n’y a pas de grande colère, on a d’excellents partisans. Les gens comprennent qu’on est en reconstruction, remarque-t-elle. 

L'attaquant a joint le Phoenix en 2017, et dès l'année suivant, il avait accédé au titre d'assistant-capitaine. Il a cumulé plusieurs records, dont le joueur ayant marqué le plus grand nombre de points en une seule partie. Selon le Phoenix, il est aussi l'un des trois joueurs de la concession à avoir franchi le cap des 200 points.

Repêché au premier tour par les Penguins de Pittsburgh en 2019, il avait signé un contrat de trois ans avec l'équipe de la LNH. Il a toutefois été retranché après le camp d'entraînement, au début de 2021.

À Val-d'Or, Samuel Poulin retrouvera son coéquipier Xavier Bernard, qui a également été échangé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !