•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les renseignements utiles aux francophones d’Halifax bientôt centralisés

Une femme utilise un téléphone devant un clavier d'ordinateur portable.

L’objectif est de produire un site web et une application mobile qui comprendront des bases de données existantes sur les services offerts en français dans la région d'Halifax.

Photo : Getty Images / vorDa

Radio-Canada

Un nouvel outil web nommé Agenda Franco 3.0 servira à centraliser les informations et les contacts utiles aux francophones de la municipalité régionale d’Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Le conseil communautaire du Grand Havre s’est lancé dans la création de cet outil. L’objectif est de produire un site web et une application mobile qui comprendront des bases de données existantes sur les services offerts en français, ainsi que les calendriers culturels.

On ne va pas recréer des choses. On va reprendre des répertoires de services qui existent déjà, au niveau de la santé, au niveau économique, au niveau culturel. Et l’idée c’est de le mettre à un endroit simple et accessible pour les gens d’ici, explique le directeur général du conseil communautaire du Grand-Havre, Mario Noury.

À l’heure actuelle, il est parfois difficile de s'y retrouver entre les différents sites web des associations francophones, les calendriers culturels et les diverses bases de données.

Dans un groupe Facebook nommé Francophones à Halifax, des personnes sondent souvent la communauté francophone à la recherche de professionnels qui parlent français.

Ça arrive encore très fréquemment qu’on tombe sur des gens qui nous disent : "Ah, il y a des gens qui parlent en français à Halifax?" souligne Mario Noury.

Une foule portant des drapeaux acadiens assiste à une cérémonie à Halifax.

La région d'Halifax compte une grande communauté francophone.

Photo : Radio-Canada

Victor Tétrault est l’un des instigateurs du projet. Il s’efforce depuis des années de donner plus de visibilité à la communauté francophone d’Halifax.

En fait, cet après-midi, on est allés prendre une marche dans le quartier. On parlait français, évidemment. Là, une dame qui nous approche dit : "Ah, vous parlez français?" Et on a appris que ça fait 12 ans qu’elle est à Halifax et elle ne savait même pas qu’il y a des francophones à Halifax, souligne Victor Tétrault.

Pour appuyer les immigrants francophones

Le nouveau portail doit faciliter la recherche de professionnels francophones dans la région et l’intégration des immigrants francophones.

Il arrive que de nouveaux arrivants cherchent longtemps des points de contact de la communauté francophone.

Je crois que les immigrants qui vont arriver en Nouvelle-Écosse cette fois-ci, ils vont trouver la facilité à naviguer et à naviguer avec un seul outil, estime Emmanuel Nahimana, de l’organisme Immigration francophone de la Nouvelle-Écosse.

Cet outil-là, ça pourrait vraiment être utile pour les gens qui arriveraient, mais en fait ça pourrait aussi être utile pour les gens qui, en quelque sorte, magasineraient un déménagement à Halifax, ajoute Mario Noury.

Le projet de l’Agenda Franco 3.0 en est encore à ses débuts. Ses responsables comptent le mettre en ligne au cours des prochains mois.

D'après un reportage de Stéphanie Blanchet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !