•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quels masques pour mieux se protéger?

Personnages illustrés portant un masque devant une image des Terrasses-de-la-Chaudière à Gatineau

Avec la réouverture des commerces depuis samedi, la question sur l’efficacité des masques refait surface.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec la réouverture des commerces depuis samedi, les Manitobains doivent continuer à suivre les mesures sanitaires tout en portant le masque dans les lieux publics.

Le médecin hygiéniste en chef adjoint, Jazz Atwal, rappelle qu'il faut encore porter un masque; il faut encore se laver les mains; se tenir à 2 mètres de distance.

Il n'est donc pas question d’oublier son masque pour faire ses emplettes. Mais parmi tous ces choix de masques, lesquels sont les plus efficaces pour se protéger contre la COVID-19?

Depuis le début de la pandémie, chacun cherche à se protéger de façon optimale. Au début, les masques faits maison étaient conseillés en raison de la pénurie des masques chirurgicaux.

Selon Santé publique Ottawa (Nouvelle fenêtre), un masque (non médical) peut être fait de tissu, il peut être jetable ou il peut s’agir d’un masque médical. Un masque doit filtrer les gouttelettes respiratoires et recouvrir étroitement le nez, la bouche et le menton, sans aucun espace entre le tissu et la peau.

Cependant, les masques chirurgicaux stoppent plus de 90 % des gouttelettes émises lorsqu'on parle, selon une étude comparative de 14 types de masques qui conclut que les bandanas et les cache-cols en polaire sont les moins efficaces.

Les masques faits maison n’ont donc pas cette capacité de retenir toutes les gouttelettes, si ces derniers ne sont pas imperméables. Selon des experts, les masques en coton avec deux épaisseurs peuvent fonctionner, mais ils ne seront pas aussi efficaces que les masques à trois couches.

Lesquels porter en lieux publics?

Selon l’Agence de la santé publique du Canada (Nouvelle fenêtre), il est fortement recommandé de choisir les masques constitués d’au moins trois couches (Nouvelle fenêtre). La couche intermédiaire sert de protection supplémentaire contre la COVID-19 puisqu'elle emprisonne les petites particules infectieuses.

À l'heure actuelle, le masque chirurgical bleu est très utilisé pour se protéger de la COVID-19. La couleur du masque est aussi un repère pour le porter dans le bon sens, le côté bleu devant être à l’extérieur. Ces masques bleus sont composés de trois couches : une interne (blanche), plus absorbante; une couche filtrante au milieu; et une externe (bleue). Cette dernière a un degré d’imperméabilité élevé.

Dans les prochaines semaines, il sera important de respecter les ordonnances sanitaires. Le port du masque est obligatoire, mais malheureusement, ces masques jetables ne sont ni recyclables ni biodégradables. L’autre question inévitable sera de trouver une façon de respecter l’environnement dans ce contexte.

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !