•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Internet haute vitesse encore attendu au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une dame assise devant son écran d'ordinateur.

Internet haute vitesse n'est pas offert partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des élus du Saguenay pressent les deux paliers de gouvernement d’agir quant aux différentes options Internet haute vitesse offertes aux citoyens.

La demande prend tout son sens alors que la pandémie force une partie de la population à travailler de la maison. À cela s'ajoutent les étudiants qui y suivent des cours en ligne. Encore à ce jour, plusieurs citoyens n'ont pas un accès Internet suffisant.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, mentionne avoir repris le dossier. Donc, on est vraiment avec des personnes, dans le dossier, qui nous donnent des réponses. Je ne vous dis pas que ça va arranger les pourparlers entre Québec et le fédéral, mais au moins on suit, parce que moi ce que je veux, ce sont des réponses, a-t-elle mentionné.

La municipalité de Saint-Ambroise rend accessible des ordinateurs, au centre multiservice, pour les jeunes qui doivent réaliser des travaux.

Un moment donné, il faut que les gens aient ce service-là. Une famille me disait, qu'une chance qu'ils n'avaient pas d'enfants parce que sinon ils déménageraient. C'est qu'on veut que les gens viennent s'installer en campagne, ils sont intéressés, mais ils veulent avoir les services parce que le travail, maintenant, ça se fait beaucoup par télétravail, indique le maire, Deny Tremblay.

Citoyenne de Saint-Ambroise, Caroline Lemieux explique que le service Internet ne permet pas à ses deux enfants d’assister à leurs cours pendant qu’elle se consacre à son entreprise.

Nous autres, on est dans le rang qui monte jusqu'à Bégin. Puis notre accès à Internet, on ne peut pas avoir beaucoup de choses, on ne peut pas avoir Vidéotron. C'est plus réduit aussi le nombre de Go qui nous donne comme Distributel, c'est deux Go maximum. Donc, on ne peut avoir avoir Internet illimité pour l'école des enfants. J'ai ma compagnie chez nous, mais c'est dur parce que quand Internet plante, les enfants ratent des cours et des fois c'est notre compagnie aussi, explique-t-il.

Pétition à Shipshaw

Une pétition circule à Shipshaw afin d’obtenir un meilleur accès à Internet. Le document signé par près d’une cinquantaine de personnes a été déposé au Conseil de ville de Saguenay. Une copie a également été envoyée à plusieurs ministres.

D’après les informations d’Arianne Béland

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !