•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Washington va imposer de nouvelles interdictions d'entrée sur son territoire

Des avions à Washington.

Les aéroports américains seront de nouveau fermés aux voyageurs en provenance de plusieurs régions du monde, un renversement d'une annonce de l'administration Trump à la mi-janvier.

Photo : Reuters / Kevin Lamarque

Reuters

Le président américain Joe Biden va imposer à partir de samedi une interdiction d'entrée dans le pays à la plupart des citoyens non américains qui se sont rendus récemment en Afrique du Sud afin de tenter de contenir la propagation d'un nouveau variant du coronavirus, ont déclaré à Reuters des responsables sanitaires américains.

Le nouveau locataire de la Maison-Blanche va également réimposer lundi une interdiction d'entrée sur le territoire à presque tous les voyageurs non américains qui se sont rendus au Brésil, au Royaume-Uni, en Irlande et dans 26 pays d'Europe dont les frontières restent ouvertes, ont indiqué les sources sous couvert d'anonymat.

Le 18 janvier, l'ancien président Donald Trump a ordonné la levée des restrictions sur le Brésil et l'Europe à partir de mardi, mais la proclamation de Joe Biden vient annuler cette décision.

Le nouveau président, qui a pris ses fonctions mercredi, adopte une approche énergique pour combattre la propagation du coronavirus.

Certains responsables sanitaires américains redoutent que les vaccins actuels contre la COVID-19 ne soient pas efficaces contre le variant du virus détecté en Afrique du Sud. Ce variant, connu sous le nom de 501Y.V2, est 50 % plus contagieux et a été détecté dans au moins 20 pays.

Les responsables des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont dit être ouverts à un allongement de la liste des pays concernés par les interdictions d'entrée sur le territoire si nécessaire.

Le variant 501Y.V2 n'a pas encore été trouvé aux États-Unis, mais au moins 20 États américains ont détecté le variant découvert au Royaume-Uni.

Port du masque dans les transports

La directrice des CDC, Rochelle Walensky, signera lundi une ordonnance distincte exigeant le port du masque dans tous les avions, traversiers, trains, métros, bus, taxis et véhicules de covoiturage, ont indiqué des responsables.

Les nouvelles mesures devraient entrer en vigueur dans les prochains jours.

De nouvelles règles du CDC entreront en vigueur mardi, exigeant que tous les voyageurs aériens internationaux âgés de deux ans et plus présentent un test au coronavirus négatif effectué dans les trois jours précédant leur voyage.

L'ordonnance du CDC stipule que les voyageurs doivent se mettre en quarantaine pendant sept jours à leur retour aux États-Unis et se soumettre à un nouveau test de la COVID-19 dans les trois à cinq jours suivant leur retour, ont déclaré les responsables du CDC.

Les restrictions américaines interdisant l'entrée à la plupart des voyageurs en provenance d'Europe sont en place depuis la mi-mars et l'interdiction d'entrée en provenance du Brésil a été instaurée en mai.

Ces mesures, ainsi que les nouvelles restrictions imposées par l'Afrique du Sud, signifient que la plupart des citoyens non américains qui ont séjourné dans l'un de ces pays au cours des 14 derniers jours ne peuvent pas se rendre aux États-Unis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !