•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cinéma Rio de Vancouver se transforme en bar sportif pour demeurer ouvert

L'enseigne du Rio sur laquelle on peut lire en anglais "Screw the arts we're a sports bar now. Opening Saturday January 23."

L'enseigne du cinéma Rio de Vancouver annonçant sa transition de cinéma à bar sportif pour contourner les règles sanitaires, qui l'obligeaient à fermer.

Photo : Radio-Canada / John Hernandez

Radio-Canada

Le cinéma Rio de Vancouver a rouvert ses portes en tant que bar sportif, samedi, pour contourner la réglementation sanitaire provinciale qui oblige les cinémas à fermer.

C'est le dernier stratagème créatif de la propriétaire Corrine Lea pour garder le cinéma indépendant ouvert.

Notre enseigne dit "au diable les arts, nous sommes maintenant un bar sportif" parce que c'est comme ça que les arts sont traités, dit-elle.

Mme Lea soutient qu'il est injuste que les bars et les restaurants puissent rester ouverts, alors que des cinémas comme le sien ont dû fermer à la fin de l'année dernière.

Voir tous ces bars ouverts, en particulier les bars sportifs qui jouent des matchs des Canucks sur leurs grands écrans, leurs écrans de télévision, c'était vraiment une gifle, dit-elle.

Le cinéma Rio possède une licence d'alcool et est donc en mesure de servir des boissons telles que de la bière aux clients qui réservent maintenant des sièges pour regarder des sports comme le hockey, le football et les combats d’arts martiaux mixtes.

Mme Lea dit que la partie la plus difficile de la transition était de déterminer quels sports montrer. Nous cherchions tous sur Google la NFL et la LNH, en essayant de comprendre qu’est ce que ce sont que ces sports, raconte-t-elle.

La propriétaire dit que le cinéma se conforme à toutes les règles provinciales en matière de santé nécessaires pour fonctionner comme un bar.

Samedi, cependant, des inspecteurs de la santé publique se sont présentés au cinéma pour demander des changements de dernière minute, ce que Mme Lea dit qu'elle n’a pas été en mesure de faire.

Nous allons de l'avant […] et je suppose que nous allons avoir des nouvelles des autorités sanitaires, dit-elle.

Avec les informations de John Hernandez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !