•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination commence dans les ressources intermédiaires en Estrie

La vaccination est retardée dans les RPA en raison des problèmes d'approvisionnement.

Un flacon du vaccin de Moderna contre la COVID-19.

Un flacon du vaccin de Moderna contre la COVID-19

Photo : CBC / Travis Kingdon

Après les résidents des CHSLD, c'est au tour des aînés hébergés en ressources intermédiaires de recevoir le vaccin contre la COVID-19 en Estrie.

Ces 35 résidences sont les prochaines sur la liste puisqu'elles abritent des aînés plus vulnérables, rappelle la santé publique.

C'est la ressource qui se situe entre le domicile et la résidence pour aînés ou le CHSLD. C'est des gens qui sont vulnérables, mais qui ont besoin de moins de soins et d'attention que ceux qui sont en CHSLD, souligne Annie-Andrée Émond, la responsable des communications du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

La vaccination, qui a débuté vendredi dans ces établissements, se poursuivra au cours de la semaine. Jusqu'à présent, 9962 personnes ont reçu leur première dose de vaccin en Estrie.

Les RPA, prochaines sur la liste

La santé publique indique néanmoins que les doses reçues jusqu'à maintenant ne permettent pas de lancer la vaccination dans les résidences privées pour aînés lundi, tel qu'il était prévu.

Pour l'instant, on ne peut pas déterminer quand cette vaccination-là va commencer. Ça va dépendre de la livraison des vaccins, souligne Annie-Andrée Émond.

Les premières doses sont attendues dans ces résidences pour aînés, qui sont encore touchées par la COVID-19.

Selon le bilan de dimanche, trois nouveaux cas ont été détectés chez des résidents et un décès a été enregistré à la résidence Jardins Pinecroft, à Magog. La COVID-19 a fait jusqu'à maintenant 44 victimes dans les RPA où une éclosion est en cours.

Les délais s'expliqueraient par les problèmes d'approvisionnement. L'entreprise Pfizer a informé le Canada qu'il n'y aurait finalement pas de livraison la dernière semaine de janvier.

À l'origine, le Canada devait recevoir 367 000 doses par semaine en février. Il n'en recevra finalement que 79 000 dans la semaine du 1er février, en raison de la réduction annoncée par le fabricant, qui doit agrandir son usine de production en Belgique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !