•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Sherbrookoise Marion Thénault sur la bonne voie pour les JO de 2022

Marion Thénault sourie à la caméra, dehors devant une montagne.

La Sherbrookoise Marion Thénault est sur la bonne voie pour se qualifier aux Jeux olympiques de Pékin en 2022 en ski acrobatique.

Photo :  courtoisie

Il y a trois ans, la Sherbrookoise Marion Thénault s’initiait à un tout nouveau sport : le ski acrobatique. Quelques années plus tard, force est de constater que son entraînement a porté fruit, l’athlète est en très bonne posture pour se qualifier pour les Jeux olympiques de Pékin de 2022.

C’est incroyable, j’ai de la misère à le réaliser, lance d’emblée Marion Thénault, le sourire aux lèvres.

Sa troisième place à la Coupe de monde de Moscou lui aura ouvert la porte pour participer aux JO.

Mon objectif de la saison était de faire un podium, révèle-t-elle. J’avais de hautes attentes pour cette compétition-là que j’ai atteintes!

J’ai vraiment bien sauté, autant en qualification qu’en super finale, j’ai fait les meilleurs sauts de la journée quand ça comptait, renchérit l’athlète. C’est représentatif de ce que je suis capable de faire, j’étais contente que ça paraisse en compétition.

C’est un peu le rêve de tout athlète de participer aux Jeux olympiques. De m’assurer une place dans le sport que j’aime, c’est juste parfait. Je suis encore sur un nuage.

Marion Thénault, skieuse acrobatique

La skieuse de 20 ans a décroché une médaille de bronze à sa cinquième Coupe du monde individuelle.

Je ne m’attendais pas à monter les échelons aussi rapidement, s’exclame-t-elle. Mais ça n’a pas été si long avant que [je réalise] le potentiel que je peux avoir si je mets les efforts. C’est sûr que c’est une progression qui est très rapide, mais pour moi se qualifier pour les Jeux était mon objectif au début de l’année, c’était réaliste.

Marion Thénault se permet maintenant de viser encore plus haut.

Si je saute comme je suis capable de le faire, je sais que je peux me rendre en finale […] Je trouve ça tellement gros de dire que je vise une médaille aux Jeux, mais c’est une possibilité, ce serait vraiment incroyable que ça arrive.

D’ici là, l’ancienne gymnaste va se mesurer de nouveau à l’élite mondiale lors des Coupes du monde de Biélorussie et de Deer Valley, aux États-Unis.

Marion Thénault reprendra le chemin de l’entraînement cet été à Québec. Ça va être un gros entraînement de plusieurs mois pour ensuite être au top de ma forme l’hiver des jeux!

Des premiers Jeux olympiques qui mettront la table pour ceux de 2026, en Italie, aussi dans la mire de l’athlète.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !