•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Célébrer ses 100 ans sur Zoom

Capture d'écran d'une réunion sur la plateforme Zoom, 11 écrans apparaissent.

Les proches d'Estelle Laperle se sont réunis en ligne pour célébrer son 100e anniversaire.

Photo : Gracieuseté

Tanya Neveu

Confinée comme le reste du Québec, une femme de Saint-Bruno-de-Guigues a célébré ses 100 ans de façon bien originale, sur la plateforme Zoom.

La centenaire Estelle Laperle est très à l’aise avec l’évolution de la technologie, si bien qu’elle garde contact avec ses proches de façon virtuelle et qu’elle a son propre compte Facebook.

D'ailleurs, la plupart de ses vœux d’anniversaire, Estelle Laperle les a reçus de façon virtuelle.

Estelle Laperle est debout dans un salon et sourit à la caméra.

Estelle Laperle a célébré ses 100 ans.

Photo : Gracieuseté

Dimanche soir, à la veille de ses 100 ans, les proches d’Estelle Laperle, qu’ils soient aux États-Unis ou en Europe, se sont tous réunis de façon virtuelle pour célébrer la centenaire sur la plateforme Zoom.

J’ai pas décidé moi-même de vivre jusqu’à 100 ans, je n’ai jamais pensé à ça.

Estelle Laperle, centenaire

À 100 ans, Estelle Laperle possède une santé de fer et une mémoire phénoménale. Elle vit encore dans son propre appartement, relié à la maison intergénérationnelle qu’elle partage avec sa fille et son gendre depuis maintenant 13 ans.

Une dame de 100 ans tout sourire.

Même à 100 ans, Estelle Laperle s'assure quotidiennement d'avoir une apparence soignée.

Photo : Facebook/Estelle Laperle

J’ai de la misère à réaliser que je vais avoir 100 ans. Je trouve que c’est un gros chiffre. Je me suis dit que puisqu’il n’y a plus de dizaines, on a mis un zéro, dit-elle en riant.

S'adapter aux changements technologiques

Estelle Laperle a toujours été très active. Jusqu’à 95 ans, elle a conduit sa propre voiture.

Elle a enseigné pendant 40 ans dans les écoles de rang de Saint-Bruno-de-Guigues, où elle n’avait même pas accès au téléphone.

Une maison avec des affiches qui invitent les gens à klaxonner pour les 100 ans de Mme Laperle

Des affiches ont été posées devant la résidence de Mme Laperle pour ses 100 ans.

Photo : Radio-Canada / gracieuseté

En 100 ans, elle est à même de constater l’évolution rapide de la technologie. Elle est d’ailleurs très familière avec les réseaux sociaux et possède sa propre tablette.

Je l’utilise pour envoyer des messages de bonne fête. Je lis ce qui est écrit sur Facebook. Avec ma fille de Longueuil, on fait des Facetime presque chaque jour. S’il y a quelque chose de nouveau dans la maison, on peut tout voir en faisant un Facetime, le dernier petit chien, la nouvelle acquisition. C’est vraiment des belles inventions, croit Estelle Laperle.

De tous les appareils qu’elle a vus apparaître dans sa vie, il y a un pour lequel elle voue une grande reconnaissance.

La meilleure invention, la plus grande, c’est-à-dire celle qui me rend le plus service, c’est la laveuse à linge automatique. J’ai vu ma mère laver avec la petite machine avec un bras qu’on brasse. On revient de l’école et elle lave encore, toute la journée. Il n’y a rien qui peut remplacer ça, raconte-t-elle.

La suite?

Quel sera son vœu lorsqu’elle soufflera les 100 bougies sur son gâteau d’anniversaire? Elle n’y avait pas pensé. Il s’adressera surtout à ses petits-enfants.

J’aimerais ça qu’elles réussissent dans ce qu’elles ont choisi comme profession. Mes vœux, c’est qu’elles réussissent dans ce qu’elles entreprennent. C’est précieux, des petits-enfants aussi, très! Moi, je n’ai pas de malaises, je dors bien, je suis bien logée, je ne peux pas me plaindre.

Estelle Laperle est la doyenne de Saint-Bruno-de-Guigues, au Témiscamingue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !