•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoire d’Uber et Lyft contre l’industrie britanno-colombienne du taxi

Une voiture portant un autocollant Uber attend un client au terminal des arrivées de l'aéroport international de Vancouver (YVR).

Les Vancouvérois peuvent recourir aux services d'Uber et de Lyft depuis janvier 2020.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Une juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique donne raison aux entreprises de transport Uber et Lyft contre l’industrie du taxi.

Plusieurs compagnies de taxi s’étaient unies pour demander à la cour de casser une décision du Conseil du transport de passagers de la province permettant à Lyft et Uber d'exercer leurs activités sur leur territoire.

Selon les compagnies de taxi, la décision était totalement dépourvue de sens parce qu’elle permet aux transporteurs de bénéficier d’une flotte illimitée, alors que le nombre de permis de taxi, lui, est limité.

La juge Sandra Wilkinson estime toutefois que le conseil s’est penché avec attention sur la question de la taille de la flotte avant de décider de ne pas imposer de limite aux nouveaux joueurs.

Elle souligne en outre que ce choix n’a rien de clairement irrationnel et ajoute que le conseil s’est gardé le droit de réévaluer sa décision si nécessaire.

En conséquence, la juge rejette la demande des compagnies de taxi et leur ordonne de payer les dépens d’Uber et Lyft.

Ni ces deux entreprises ni les compagnies de taxi n’ont répondu à une demande de commentaires.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !