•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Multiples cas de COVID-19 à la prison de Saint-Jérôme

Le dépistage de tous les détenus et employés sera terminé lundi.

Des véhicules sont stationnés derrière les grilles de la prison.

Pour le moment, 62 cas de COVID-19 ont été signalés à la prison de Saint-Jérôme chez les détenus et les employés.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Les cas de COVID-19 se multiplient au centre de détention de Saint-Jérôme, où une éclosion a été rapportée plus tôt cette semaine.

Après un dépistage de tous les détenus qui s’est terminé samedi, 45 d'entre eux, sur près de 300 prisonniers, ont reçu un résultat positif, alors qu'il n'y avait auparavant que 13.

De plus, 17 employés ont été contaminés. Le dépistage de ces derniers se poursuivra dimanche et lundi.

Une dizaine ont également été retirés de leurs fonctions de façon préventive parce qu’ils ont eu des contacts étroits avec des gens qui ont été déclarés positifs.

Le président du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels, Mathieu Lavoie, affirme avoir d'ailleurs actuellement des discussions avec le ministère de la Sécurité publique pour pouvoir obtenir des renforts rapidement, si nécessaire.

On a déjà une problématique d’effectifs dans l’ensemble du réseau, à Saint-Jérôme inclus. […] Les agents correctionnels actuellement sont épuisés. On a beaucoup d’absentéisme au travail. Il y a 400 postes vacants dans la province, commente-t-il.

M. Lavoie ne se dit cependant pas surpris de voir une nouvelle éclosion apparaître entre les murs d’un centre de détention québécois.

C’est une réalité qu’on vit depuis le printemps. On l’a vu à Montréal, on l’a vu en Gaspésie, on l’a vu à Trois-Rivières, à Hull. […] C’est un milieu de promiscuité les établissements de détention, c’est un milieu où il est difficile de respecter la distanciation sociale., explique-t-il.

Tous doivent être dépistés

Après la découverte de plusieurs cas de coronavirus, la santé publique des Laurentides avait décidé mercredi de tester employés et détenus de certains secteurs de la prison seulement.

En raison du nombre élevé de personnes contaminées, la décision a été prise vendredi de procéder au dépistage complet de l’établissement.

Selon les données sur la COVID-19 fournies par Québec, 0,89 % de la population carcérale qui se trouve dans les établissements de détention provinciaux québécois est actuellement atteinte de la COVID-19. En fait, tous les cas sont situés à la prison de Saint-Jérôme.

En mai dernier, selon la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, 2 % de la population carcérale était infectée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !