•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rassemblement illégal : 1550 $ d'amende pour avoir voulu montrer son système de son

Deux policiers, avec des masques, aux côtés de leur véhicule de police.

Des policiers de Trois-Rivières en service lors du premier soir du couvre-feu, le 9 janvier 2021

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

La police de Trois-Rivières a dû intervenir pour mettre fin à des rassemblements illégaux dans la nuit de samedi à dimanche.

Sur un total de 18 contraventions délivrées en lien avec la Loi sur la santé publique, 12 étaient en lien avec des rassemblements. Les contrevenants ont tous reçu un constat d’infraction d’un montant de 1550 $.

Les policiers se sont notamment présentés dans deux logements dans le secteur du Cégep de Trois-Rivières, samedi soir.

Un des jeunes a raconté à Radio-Canada avoir voulu montrer son nouveau système de son à ses amis. Ce sont les parents de son colocataire, absent à ce moment-là, qui ont été mis au courant. Ils ont alerté les policiers qui sont alors intervenus.

Selon un lieutenant de la police de Trois-Rivières, il n’est pas plus facile de repérer les rassemblements illégaux depuis le couvre-feu. Leurs interventions se font à la suite d’appels de plaintes qu’ils peuvent facilement corroborer.

Dans le cas des rassemblements de samedi, les jeunes étaient nombreux dans de petits appartements. Il était donc évident pour les policiers qu’ils n’habitaient pas tous dans le logement.

En plus, six autres contraventions ont été remises à des personnes qui ne respectaient pas le couvre-feu.

Jusqu’au 8 février, toute personne qui se trouve à l’extérieur de son domicile entre 20 h et 5 h s’expose à une amende de 1000 $ à 6000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !