•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Scott Moe condamne fermement une manifestation devant le domicile du Dr Saqib Shahab

Scott Moe marche, suivi par le Dr Saqib Shahab, dans un corridor.

Le premier ministre Scott Moe indique qu'après avoir passé des heures à travailler pour protéger la santé de la population, c'est la dernière chose que le Dr Saqib Shahab mérite.

Photo : The Canadian Press / Michael Bell

Radio-Canada

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, qualifie de « harcèlement inacceptable, écoeurant et malsain » une protestation samedi devant le domicile du médecin hygiéniste en chef de la province à Regina.

Dans une déclaration écrite publiée sur sa page Facebook, M. Moe s’indigne du traitement réservé au Dr Saqib Shahab par un groupe d’idiots.

Après avoir passé des mois à travailler pratiquement chaque heure du jour pour protéger la santé et le bien-être des habitants de la Saskatchewan malgré cette pandémie, c'est la dernière chose que le Dr Shahab mérite, écrit-il.

Au moins une douzaine de manifestants opposés aux mesures sanitaires de la province se sont rendus sur les trottoirs de la rue du Dr Saqib Shahab. Une vidéo publiée par l’un des participants sur les médias sociaux montre des personnes tenant des pancartes probablement critiques à l'égard du Dr Shahab, sous la surveillance des policiers de Regina dans les véhicules voisins.

Le premier ministre ajoute que le fait d'être en désaccord avec les décisions prises par son gouvernement ne donne à personne le droit de harceler un fonctionnaire dévoué et sa famille.

Scott Moe indique que le Service de police de Regina et la GRC sont tous deux saisis pour s'assurer que Saqib Shahab et sa famille sont en sécurité. Il précise que le gouvernement étudie des mesures de sécurité à long terme pour protéger le Dr Shahab et ses proches, et qu'il a encouragé les forces de police à ouvrir une enquête.  Un porte-parole de M. Moe a refusé d’en dire davantage sur les mesures de sécurité envisagées. 

Le premier ministre s’était déjà porté à la défense du Dr Saqib Shahab lorsqu’un orateur avait fait des commentaires racistes à son sujet lors d’un rassemblement contre le port du masque et les mesures sanitaires en décembre.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !