•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Erin O’Toole se prépare à gouverner

Erin O'Toole sourit devant des micros.

Le chef du Parti conservateur du Canada Erin O'Toole entend démontrer que son parti est modéré et qu’il n’y a pas de place pour l’extrême droite en son sein.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Thomas Laberge

Avec la perspective bien réelle d'un scrutin cette année, Erin O’Toole veut avoir les coudées franches pour affronter les troupes libérales de Justin Trudeau.

Le chef conservateur entend démontrer que son parti est modéré et qu’il n’y a pas de place pour l’extrême droite en son sein.

Erin O’Toole est d’ailleurs passé de la parole aux actes cette semaine en expulsant le député controversé Derek Sloan en raison d’un don offert par un suprémaciste blanc bien connu.

M. Sloan a fait beaucoup d'erreurs. Il manque de jugement. [...] Nous sommes en train de nous préparer à gouverner, et c'était une décision importante pour notre équipe, a-t-il affirmé en entrevue aux Coulisses du pouvoir.

Des leçons à tirer de la défaite électorale

Erin O’Toole voulait aussi envoyer un message aux électeurs canadiens. Nous sommes en train de [faire grandir] notre mouvement. [...] Je vais attirer des candidats et des candidates très expérimentés et très diversifiés avant la prochaine élection, a assuré le chef de la formation conservatrice.

Il admet que la dernière défaite électorale a forcé son parti à se remettre en question.

On a perdu la dernière élection et on doit en tirer une leçon. [...] Nous sommes un parti ouvert et c’est important pour nous d'attirer plus de Canadiens et de Canadiennes aux prochaines élections, a affirmé Erin O’Toole.

Une pâle copie du Parti libéral?

Après s’être fait montrer la porte, Derek Sloan a accusé son ancien chef de compromission et de vouloir transformer sa formation politique en pâle copie du Parti libéral.

On n'est pas un parti comme le Parti libéral, parce qu’il est à gauche maintenant. On est le seul parti de centre droit dans le paysage politique et c'est pourquoi on est sur une lancée en ce moment au Québec et en Ontario, s’est défendu Erin O’Toole.

En octobre, M. O’Toole avait affirmé avoir un plan pour faire élire 30 députés conservateurs au Québec.

Volte-face?

Lors de la course à la chefferie, Erin O’Toole s’était porté à la défense de Derek Sloan, qui avait tenu des propos controversés sur l'administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam. À l’époque, il s'était même opposé à l’expulsion du député.

Erin O'Toole a remporté la course du Parti conservateur notamment grâce aux partisans de Derek Sloan, qu'il a courtisés.

L’intégrale de l’entrevue avec Erin O'Toole sera présentée dimanche à 11 h (heure de l'Est) à l’émission Les coulisses du pouvoir, sur RDI et ICI Télé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !