•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Abandon des accusations contre un professeur d’arts martiaux d’Edmonton

Façade de l'école ATA Martial Arts, à Edmonton.

Les accusations qui pesaient contre l'ancien propriétaire de l'école ATA Martial Arts ont été retirées.

Photo : Google Street View

Radio-Canada

La Couronne laisse tomber les accusations à caractère sexuel qui pesaient contre un ancien professeur d’arts martiaux d’Edmonton.

L’ancien propriétaire et gestionnaire de l’école ATA Martial Arts, Kevin Ford, faisait face à des accusations d’agression sexuelle contre deux femmes de 19 et 20 ans à qui il donnait des cours.

Le procès devait se dérouler devant jury en juin, mais il a été annulé après le retrait des accusations par la procureure de la Couronne, Lori Dunford.

Avec le consentement de la Couronne et de son avocate, Mona Duckett, M. Ford s’est engagé à ne pas troubler l’ordre public pendant 24 mois moyennant l’abandon des accusations.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.