•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appeler l’au-delà pour faire son deuil

Un vieux téléphone jaunâtre est accroché à une planche de bois installée dans la forêt avec une affiche intitulée: le téléphone de l'infini.

Le téléphone de l'infini est un téléphone qui n'est pas branché, installé dans un coin isolé d'un parc de Kamloops, en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Jenifer Norwell

Radio-Canada

Dans un coin isolé d’un parc de Kamloops, dans l’intérieur de la Colombie-Britannique, un ancien appareil téléphonique a été installé par une femme qui veut aider d’autres personnes à faire leur deuil.

Une affiche à côté de l’appareil est intitulée : le Téléphone de l’infini. Il y est écrit : Ce téléphone est pour tous ceux qui ont perdu un être cher. C’est un outil pour nous aider avec notre deuil et parler aux êtres chers perdus. Au bas de l’affiche, il est écrit : à la mémoire de Tyler Robinson.

Le téléphone de l’infini est une idée de Kristy Sykes, une paysagiste de Kamloops, à 255 km de Vancouver.

Mme Sykes a perdu son meilleur ami et ancien petit copain, Tyler Robinson, d’une surdose de fentanyl il y a 5 ans et sait comment une personne endeuillée se sent, lorsqu’elle n'exprime pas sa tristesse.

Étant d’avis que d’autres personnes étaient aussi aux prises avec le deuil, Kristy Sykes a décidé de transformer un vieux téléphone jaune acheté dans un magasin d'aubaines en un outil de communication avec l’au-delà.

Une jeune femme souriante en jeans et manteau noire est debout dans la forêt et tient le récepteur d'un téléphone.

Kristy Sykes affirme qu'utiliser un objet physique peut aider à exprimer ses émotions.

Photo : Radio-Canada / Jenifer Norwell

C’est un outil pour vous aider à exprimer vos sentiments et vous rappelez que vos défunts sont toujours à l’écoute.

Une citation de :Kristy Sykes, paysagiste et créatrice tu Téléphone de l'infini

La création de Mme Sykes a été inspirée par le journaliste américain Corey Dembeck, qui a installé un téléphone à cadran, baptisé le Téléphone du vent, dans un parc d’Olympia, dans l'État de Washington, après la mort de son grand-père, de ses parents et de la fille d’un ami.

Beaucoup de personnes, qui voudraient ressentir une connexion avec l'être cher qui est mort, ont besoin d’un objet physique, pour y arriver.

Une citation de :Kristy Sykes, paysagiste et créatrice tu Téléphone de l'infini

Kristy Sykes a perdu sa grand-mère il y a 5 ans et beaucoup d’amis en raison de surdoses d'opioïdes.

Tu peux écrire dans un journal intime, mais je crois que juste s’asseoir et parler à voix haute est important aussi, car c’est un don de pouvoir communiquer et nous devons l’utiliser.

D’après des informations de Jenifer Norwell et de Daybreak Kamloops

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !