•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CNESST enquête sur la mort d'un préposé aux bénéficiaires de Québec

Une photo d'Oscar Anibal Rodriguez. On le voit entouré de trois amies, mais leur visage est brouillé.

Oscar Anibal Rodriguez avec des amies en 2019

Photo : Diane Roy

La CNESST a ouvert une enquête entourant le décès d’Oscar Anibal Rodriguez, un préposé aux bénéficiaires décédé de la COVID-19 le 2 janvier à Québec.

Les enquêteurs ont fait une première visite le 8 janvier, précise Nicolas Bégin, porte-parole de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

L’ouverture d’une enquête fait suite au dépôt d’une plainte ou à l’observation de manquements dans un milieu de travail, explique M. Bégin.

On va tenter de faire la lumière afin d'émettre des recommandations pour éviter que ça se produise de nouveau.

Nicolas Bégin, porte-parole de la CNESST

Oscar Anibal Rodriguez est le premier préposé aux bénéficiaires à avoir succombé à la maladie dans la grande région de Québec.

Son décès, survenu dans l’établissement même où l’effort de vaccination a commencé au Québec, avait chagriné plusieurs proches, qui le décrivaient comme un homme d’une grande gentillesse et dévoué.

M. Rodriguez, Argentin d’origine, avait suivi le programme accéléré mis en place à l’été 2020 par le gouvernement Legault pour pallier le manque de préposés dans les établissements de soins.

La CNESST n’est pas à la recherche de coupables, tient à souligner le porte-parole de la commission.

L’objectif, c’est vraiment de comprendre ce qui s’est passé et de faire en sorte qu’une situation semblable soit évitée à l'avenir. Ce n’est pas de rendre fautif l’employeur. On n’est pas là du tout.

Nicolas Bégin, porte-parole de la CNESST

Si, toutefois, des manquements flagrants étaient notés, un constat d’infraction pourrait être remis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !