•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le variant britannique du SRAS-CoV-2 confirmé dans un foyer pour aînés de Barrie

Un homme pousse une civière devant un centre de soins de longue durée.

Un quart des résidents du foyer de soins de longue durée Roberta Place ont perdu la vie en raison du virus.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Le nouveau variant britannique du SRAS-CoV-2 a été découvert dans six échantillons de résidents d'un foyer de soins de longue durée de Barrie, en Ontario. Ceux-ci avaient récemment reçu un diagnostic positif à la COVID-19.

Des six échantillons, cinq ont été recueillis de résidents et un d'un employé, a confirmé le Dr Charles Gardner, médecin hygiéniste du district de Muskoka-Simcoe.

Détecté d’abord au Royaume-Uni, ce variant du virus semble bien être non seulement plus contagieux, mais aussi plus mortel. Le foyer de soins de longue durée Roberta Place a déjà rapporté 32 morts suite à cette éclosion.

En date de samedi, 127 des 129 résidents et 84 membres du personnel avaient reçu un diagnostic positif au virus. De plus, deux visiteurs essentiels et trois partenaires extérieurs ont aussi reçu un diagnostic positif au virus.

La confirmation du variant, même si on s’y attendait, ne change pas notre ligne de conduite. Nous restons diligents en faisant tout ce que nous pouvons pour empêcher une nouvelle propagation, a ajouté le Dr Gardner. La propagation rapide, le taux d'attaque élevé et les effets dévastateurs sur les résidents et le personnel du foyer de soins de longue durée Roberta Place ont été déchirants pour tous.

Inquiétudes vis-à-vis la transmission communautaire

Lors d'un point de presse, samedi, le Dr Gardner a confirmé que le variant avait été amené par une personne asymptomatique dans le foyer de soins de longue durée. Le Dr Gardner a ajouté que cette personne a eu un contact étroit avec une autre personne qui elle a voyagé à l'extérieur du pays.

Je suis très inquiet, si ce variant circule dans la communauté en ce moment, le potentiel de sa propagation et l'impact de sa propagation dans la communauté m'inquiètent beaucoup, a-t-il ajouté.

Lors de la publication de ses dernières projections de modélisation, Santé publique Ontario se disait elle aussi très inquiète vis-à-vis le variant britannique.

Protocole d'isolation compromis

Le Dr Gardner a aussi expliqué que la vitesse à laquelle le variant s'est propagé chez les employés du foyer a compromis le protocole d'isolation qui devait être en place en cas d'éclosion.

La direction du foyer n'a jamais restreint les déplacements du personnel et l'exposition du personnel à la COVID-19, a-t-il précisé. Le nombre de membres du personnel exposés signifiait qu'ils avaient du mal à maintenir la dotation - vous avez besoin de suffisamment de personnel pour effectuer correctement les protocoles d'isolation.

L’éclosion au foyer de soins de longue durée Roberta Place a été déclarée pour la première fois le 8 janvier.

Le bureau de santé local, en partenariat avec le centre de santé régional Royal Victoria, a annoncé qu'il va accélérer son programme de vaccination en installant une équipe mobile de vaccination au foyer de soins de longue durée Roberta Place.

À compter de samedi matin, le bureau de santé et le Centre régional de santé Royal Victoria ont commencé à vacciner les résidents des autres maisons de retraite de Simcoe Muskoka.

Selon le bureau de santé du district de Simcoe Muskoka, tous les résidents admissibles de tous les établissements de soins de longue durée de Simcoe Muskoka ont reçu leur première dose d'immunisation contre le COVID-19.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !