•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario devient la province ayant le plus grand nombre de cas de COVID-19

Une femme masquée tient le comptoir d'un magasin.

La province demeure sous la barre symbolique des 3000 nouveaux cas par jour pour une sixième journée de suite.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Avec 2359 nouveaux cas de COVID-19 recensés samedi, l'Ontario surpasse pour la première fois le Québec en matière de nombre de cas déclarés depuis le début de la pandémie.

Au terme de leurs bilans quotidiens respectifs samedi, l'Ontario comptait 252 585 cas depuis le début de la pandémie, alors que le Québec en recensait 252 176. L'Ontario dépasse ainsi le Québec d'environ 400 cas.

Il s'agit d'une première depuis le mois de mars, puisque le Québec comptait jusqu'à ce jour un nombre de cas absolu plus élevé.

Le Québec compte malgré tout toujours plus de cas pour 100 000 habitants que l'Ontario (2931 contre 1714).

L'Ontario demeure sous la barre symbolique des 3000 nouveaux cas par jour pour une sixième journée de suite, après une augmentation soudaine dans les dernières semaines.

La province accuse par ailleurs 52 décès supplémentaires, samedi.

À l'échelle locale, elle a recensé 708 nouveaux cas à Toronto, 422 dans la région de Peel, 220 dans la région de York, 107 à Hamilton et 101 à Ottawa.

La ministre de la Santé de l'Ontario, Christine Elliott, a déclaré que le réseau de laboratoires de la province avait effectué près de 63 500 tests au cours des dernières 24 heures.

La province estime qu’au total, 1501 personnes sont hospitalisées en lien avec la COVID-19. Parmi elles, 395 se trouvent dans des unités de soins intensifs et 299 sont sous respirateur artificiel.

Le nombre de personnes hospitalisées a diminué de 11 par rapport à la veille, tandis que le nombre de personnes aux soins intensifs a augmenté de 12. De son côté, le nombre de patients sous respirateur artificiel a augmenté de huit par rapport à la veille.

Plus d'une mort par heure dans les foyers de soins de longue durée

En Ontario, 252 foyers de soins de longue durées composent présentement avec une éclosion de COVID-19.

Selon les derniers chiffres de la province, on y recense 1298 cas parmi les résidents et 1142 cas parmi le personnel.

Vendredi, la Coalition de la santé de l'Ontario sommait le gouvernement Ford d'intervenir dans ces foyers de façon à redresser les normes sanitaires et de faire appel à l'armée si nécessaire.

Selon la coalition, le nombre de morts dans les centres de soins de longue durée durant la deuxième vague est en voie de dépasser celui de la première vague.

Samedi, le Bureau de santé du district de Simcoe Muskoka a révélé quele variant britannique du nouveau coronavirus avait été détecté dans une résidence pour aînés de Barrie. Jusqu’à présent, le foyer de soins de longue durée Roberta Place a rapporté 29 morts en lien avec une récente éclosion.

L'Ontario étend sa campagne d'inspections dans les magasins à grande surface

Le gouvernement ontarien a annoncé qu'il étend sa campagne d'inspections dans les magasins à grande surface aux régions d'Ottawa, de Windsor, de Niagara et de Durham.

Une femme portant un masque magasine dans un Walmart à Bradford, en Pennsylvanie, le 20 juillet 2020.

Le gouvernement de l'Ontario procédera à des inspections des lieux de travail à Ottawa, à Windsor, à Niagara et à Durham cette fin de semaine.

Photo : Reuters / Brendan McDermid

Dès cette fin de semaine, plus de 300 agents provinciaux ainsi que des inspecteurs locaux de la santé publique inspecteront plusieurs types de lieux de travail, par exemple des établissements de vente au détail, des restaurants qui offrent des repas à emporter et des stations-service.

Le gouvernement dit pouvoir ainsi s'assurer que les entreprises essentielles qui peuvent continuer à fonctionner pendant le confinement à l'échelle de la province respectent les lignes directrices en matière de santé publique, peut-on lire dans un communiqué publié par la province tôt samedi matin.

Notre gouvernement est convaincu que la majorité des lieux de travail à Ottawa, Windsor, Niagara et Durham prennent les mesures nécessaires pour protéger leurs clients et leur personnel, tout en aidant à réduire la propagation de la pandémie, a déclaré par voie de communiqué le ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences, Monte McNaughton.

Cependant, si nous constatons que des entreprises mettent en danger la sécurité de leurs travailleurs et de leurs clients, notre gouvernement n'hésitera pas à prendre des mesures immédiates.

un adolescent meurt de la COVID-19

Un adolescent qui travaillait dans un foyer de soins de longue durée de la région de Middlesex-London est mort en raison de complications liées à la COVID-19. Celui-ci travaillait dans le milieu de la santé.

Nous ne sommes pas en mesure de fournir d'autres informations, y compris l'âge exact de l'individu ou l'établissement où il travaillait, car cela pourrait risquer de les identifier, a déclaré Dan Flaherty, porte-parole du Bureau de santé Middlesex-London, dans un courriel envoyé à CBC News dimanche.

Le Dr Alex Summers, médecin hygiéniste adjoint du bureau de santé, a déclaré plus tard à CBC News que le jeune homme était membre du personnel d'un foyer de soins de longue durée.

Le diagnostic est survenu au cours des quatre dernières semaines et sa période infectieuse s'était en fait résolue, a déclaré le Dr Summers. Une enquête est en cours sur la cause exacte du décès, a-t-il déclaré.<

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

10 arrestations

Dans un communiqué de presse tard samedi soir, la police a déclaré avoir surveillé et assisté à plusieurs grands rassemblements à la place Nathan Phillips, la place Yonge-Dundas et devant l'immeuble de Queen's Park.

Selon les médias sociaux, il y avait deux groupes à la place Yonge-Dundas : Freedom March et Hugs Over Masks, a déclaré par courriel le porte-parole du Service de police de Toronto David Hopkinson.

10 personnes font face à des accusations en lien avec ces rassemblements. Parmi ces 10 personnes, sept font l'objet de poursuites pénales. Parmi celles-ci, cinq font face à des accusations pour entrave à un policier, deux de nuisance commune, un pour voies de fait contre un policier et une autre personne fait face à des accusations de méfait public.

Les 10 manifestants ont été arrêtés sur la place Yonge-Dundas.

La police a déclaré que neuf accusations avaient également été portées contre les participants aux rassemblements pour ne pas avoir respecté les ordonnances d'urgence de la province, et trois accusations ont été portées en vertu du Code de la route.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !