•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se tenir loin des commerces achalandés de la province, si possible

Quelques personnes circulent dans le centre commercial, surveillées par un agent de sécurité portant un masque de protection. Des autocollants par terre indiquent aux clients dans quelle direction circuler.

Les magasins doivent mettre en place un système de vérification des limites d'occupation de 25 % ou d'un maximum de 250 personnes, selon les autoritaires sanitaires du Manitoba.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Alors que les Manitobains peuvent commencer à magasiner dès samedi dans les commerces non essentiels, une épidémiologiste de Winnipeg conseille aux gens d'éviter, dans la mesure du possible, les centres commerciaux et les magasins achalandés.

Faites votre propre analyse: serais-je dans cette file d'attente pendant plus de 15 minutes ? Et si la réponse est oui, rentrez chez vous, suggère la fondatrice d'EPI Research, l’épidémiologiste de Winnipeg, Cynthia Carr.

La province a annoncé jeudi que certaines de ses restrictions en matière de santé publique seraient assouplies à partir de samedi, suite à une fermeture partielle de la province qui a duré plus de deux mois. La levée partielle des mesures exclut toutefois le nord de la province qui connaît toujours un taux élevé de cas de COVID-19.. 

L’assouplissement des règles prévoit la réouverture de tous les magasins et la vente de tous les articles. Toutefois, les magasins doivent respecter des directives d'éloignement physique et des limites d'occupation de 25 % ou d'un maximum de 250 personnes, la plus faible de ces deux valeurs étant retenue.

Les salons de coiffure peuvent également rouvrir avec des mesures de sécurité en place.

Cynthia Carr est derrière un fond coloré. Elle a les cheveux courts blonds.

L'épidémiologiste Cynthia Carr conseille aux acheteurs en magasins de repartir chez eux s'ils doivent passer plus de 15 minutes dans une file d'attente.

Photo : Charlotte Falck

L’épidémiologiste Cynthia Carr indique que même si le personnel s'efforce de contrôler le nombre de personnes dans un magasin ou un centre commercial, ce qui se passe à l'extérieur peut toujours mettre les gens en danger.

Pour une raison quelconque, les gens ont ce faux sentiment de sécurité selon lequel s'ils ne sont pas entrés dans le magasin, ils ne courent aucun risque, mais en fait, vous courez plus de risques.

Cynthia Carr, épidémiologiste et fondatrice d'EPI Research

Pas de risque zéro

Vendredi, le Dr Jazz Atwal, administrateur en chef adjoint de la santé publique par intérim du Manitoba, informe que les achats dans les magasins de détail présentent moins de risque de contamination, parce que les gens prennent généralement ce dont ils ont besoin puis s'en vont, sans interagir avec beaucoup d'autres personnes. Il a toutefois appelé les Manitobains et les entreprises à la prudence, car selon lui il y a un certain risque.

M. Atwal rappelle que le personnel chargé de l'application des lois veillera à ce que les entreprises respectent les consignes de santé publique, ajoutant que les détaillants doivent mettre en place un système de vérification des limites d'occupation. 

Les nouvelles mesures de santé publique seront en place pendant au moins trois semaines.

Parmi les autres changements, citons l'autorisation d'avoir deux visiteurs désignés à l'intérieur de leur maison, l'autorisation d'accueillir jusqu'à cinq invités à l'extérieur sur leur propriété, et l'augmentation du nombre de personnes autorisées à assister à un enterrement à 10, plus le célébrant.

Depuis novembre, la province a interdit la vente d'articles non essentiels en magasin. Les entreprises non essentielles ont été obligées de fermer leurs portes aux achats en personne et n'ont été autorisées qu'à proposer des options de livraison ou de ramassage.

Avec les informations d'Alana Cole

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !