•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Divisé, le conseil municipal de Latulipe-et-Gaboury demande l'aide de Québec

Une pancarte de la municipalité de Latulipe-et-Gaboury.

Le conseil municipal de Latulipe-et-Gaboury, divisé, demande d'être accompagné par le ministère des Affaires municipales.

Photo : Radio-Canada / gracieuseté

Radio-Canada

Au Témiscamingue, la municipalité de Latulipe-et-Gaboury demande l’aide du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) pour régler un conflit qui sévit depuis plusieurs mois au sein du conseil municipal.

Aux dires de plusieurs élus, le conseil municipal vit une profonde division quant à la vision du rôle d’un élu.

Des élus rapportent un manque d'écoute, de respect et de jugement. Les conflits de personnalités font en sorte que les réunions sont lourdes et l’ambiance négative, toujours selon les élus.

L’avancement de certains projets devient même difficile en raison de cette division.

On a une équipe présentement qui ne s’entend pas, il faut le dire.

Vincent Gingras, maire de Latulipe-et-Gaboury

On a beaucoup de difficulté à gérer les dossiers parce qu’on a souvent des idées très différentes. Ça fait en sorte qu’on n’avance pas dans plusieurs dossiers. On ne s’entend pas, on ne comprend pas les mêmes choses pour les mêmes documents, avoue le maire.

Pouvoir du ministère

Interpelé à ce sujet, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation n’a pas voulu commenter le dossier précisément.

Il affirme avoir pour objectif « d’aider et soutenir les municipalités dans l’exercice de leurs fonctions, et ce, dans le respect de leur autonomie », écrit le directeur des communications dans un courriel.

Pour ce faire il se réfère à son Cadre d'intervention en matière d'aide et de soutien aux municipalités en gestion municipale (Nouvelle fenêtre), publié en septembre 2019.

Ainsi, à la demande de la municipalité de Latulipe-et-Gaboury, la Direction régionale aura pour mandat d’accompagner cette municipalité afin qu’elle puisse résoudre les difficultés qui pourraient avoir un impact sur les services aux citoyens, l’état des finances municipales et la capacité du conseil à poursuivre efficacement ses activités.

La Direction régionale du MAMH pourrait donc proposer au conseil municipal, au cours des prochaines semaines, une démarche d’accompagnement.

C’est du moins ce que souhaitent les élus.

On a besoin d’un support pour bien mener nos dossiers. C’est vraiment de s’entendre ensemble pour la municipalité et non pas de faire passer nos propres agendas ou notre propre opinion comme étant force de loi, affirme le maire de Latulipe-et-Gaboury, Vincent Gingras.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !