•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'achat de Norbord par West Fraser officialisé le 1er février

L'enseigne de l'usine Norbord de Chambord

L'usine de Norbord à Chambord doit redémarrer au cours des prochains mois.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

L’entreprise Norbord, qui détient une usine à Chambord, passera officiellement aux mains du géant britanno-colombien West Fraser Timber le 1er février. 

La transaction, estimée à 4 milliards de dollars, avait déjà été annoncée. Elle était toutefois sujette à l’aval des actionnaires des deux compagnies.

Lors d’une assemblée tenue le 19 janvier, les actionnaires de Norbord ont voté en faveur de l’achat de la totalité des actions par West Fraser dans une proportion de 99,3 %. Chez West Fraser, qui a tenu son assemblée le même jour, les détenteurs d’actions se sont montrés favorables à l’achat de Norbord dans une proportion de 99,9 %.

Dans un communiqué diffusé conjointement par Norbord et West Fraser vendredi soir, les deux entités confirment qu’un jugement de la Cour supérieure de l’Ontario vient donner le feu vert à la vente.

Pour chaque part détenue, les actionnaires de Norbord auront droit à l’équivalent du deux tiers d’une action de West Fraser. La transaction devrait se conclure le 1er février.

Les actions de West Fraser seront inscrites à la bourse de New York (NYSE). Quant à celles de Norbord, elles devraient être retirées de la bourse de Toronto (TSE) le 2 février.

Une reprise attendue par le milieu chambordais

Le redémarrage de l’ancienne usine de panneaux gaufrés de Chambord, acquise par Norbord en 2016, est attendu au printemps. Même si la vente n’était pas encore officielle, le président-directeur général de Norbord, Peter Wijnbergen, avait annoncé en novembre dernier que la production de panneaux de copeaux de bois orientés (Oriented Strand Board – OSB) reprendrait sous peu.

Environ 120 employés, de nouveaux et d’anciens travailleurs, devraient contribuer à la relance de l’usine fermée depuis 2008.

Une entente a été conclue avec le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs pour les contrats d’approvisionnement en bois.

Le plan de réinvestissement des dividendes de Norbord prendra fin une fois la transaction conclue, précisent West Fraser et Norbord, dans leur communiqué rédigé en anglais. Les détenteurs de ces parts auront droit à des actions de la compagnie, selon la valeur d’échange entérinée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !