•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les médecins-chefs des hôpitaux d’Ottawa implorent les citoyens de rester à la maison

Un panneau de l'Hôpital Montfort près d'un drapeau franco-ontarien battant au vent.

L''Hôpital Montfort. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

Devant les cas qui ne diminuent pas et les décès qui continuent de s'accumuler, les médecins-chefs des hôpitaux d'Ottawa ont signé une lettre demandant aux Ottaviens de respecter les consignes de la province.

Santé publique Ottawa a rapporté toute la semaine un nombre élevé de nouveaux cas journaliers. Depuis lundi, 13 décès ont également été recensés à Ottawa.

On est inquiet de la situation, des répercussions que ça peut avoir si on ne réussit pas à aplatir cette courbe-là, confie le médecin-chef de l'Hôpital Montfort à Ottawa, Stéphane Roux.

Les médecins-chefs de six hôpitaux de la région ont signé l'appel à la population. Nous demandons à chacun de respecter les restrictions provinciales en matière de santé publique et de rester chez soi, sauf pour des raisons essentielles, peut-on lire dans la lettre.

Il est important de le faire parce que l’impact de la COVID-19 sur les services de santé va bien au-delà des personnes qui contractent le virus, est-il également écrit. Il touche tous ceux qui ont besoin de services hospitaliers.

Stéphane Roux en entrevue dans son bureau.

Stéphane Roux est médecin-chef à l'Hôpital Montfort.

Photo : Radio-Canada

Le Dr Roux affirme que, selon les prédictions du ministère, les hôpitaux de la région pourraient être débordés en raison de la constante hausse des cas. On est tout près de 100 % dans toutes nos disciplines, insiste-t-il en indiquant qu'un trop plein aurait des conséquences graves pour tous.

Est-ce qu’on va être capable de soigner toute notre population? C’est ça notre préoccupation. On veut être capable de soigner vos parents, vos enfants ou vous-même ajoute-t-il.

Tout le monde est tanné [...], mais c’est important. Il nous reste un petit bout de chemin à faire et c'est avec l’effort de tout un chacun qu’on va réussir à limiter la propagation.

Stéphane Roux, médecin-chef de l'Hôpital Montfort

Dans la lettre, on apprend que 17 000 patients de la région sont en attente d'une intervention chirurgicale. Les listes d’attente sont encore longues. Ça va prendre plusieurs mois, même quelques années possiblement, estime le médecin.

Malgré cette liste qui semble sans fin, le Dr Roux assure que tout le personnel de l'Hôpital Montfort met les bouchées doubles, quitte à travailler de longues heures pour rattraper le tout. Mais, on est limité en nombre de personnes qu’on est capable d’avoir sur le plancher chaque jour, ajoute-t-il.

Les signataires ont aussi tenu à rappeler que les hôpitaux sont sécuritaires et que si une personne pense avoir besoin de soins, elle ne doit pas attendre que son état se détériore avant de se présenter aux urgences ou de prendre rendez-vous.

La lettre se termine sur de bons mots, des encouragements.

Nous savons que c’est une période stressante pour tout le monde, peut-on lire. Mais plus vite nous nous sortirons de cette pandémie, plus vite la santé de notre communauté pourra se rétablir de cette période difficile, qu’il s’agisse de notre santé physique, mentale ou économique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !