•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Promouvoir virtuellement l’exploration minière dans le Nord

Des roches du Nunavut.

Les gouvernements des territoires du Nord espèrent attirer de l'investissement dans leur secteur minier au congrès Roundup à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Anaïs Elboujdaïni

Radio-Canada

Tous les ans, les gouvernements du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut envoient de fortes délégations aux plus grands congrès miniers du pays pour y faire mousser l'intérêt pour le secteur dans leurs régions. Cette année, la pandémie les a forcés à passer à la promotion virtuelle.

Les investissements dans le secteur de l’exploration ont baissé d'environ 6 % à travers le pays en 2020, mais la baisse est encore plus prononcée dans les trois territoires.

Selon les intentions de dépenses révisées par Ressources naturelles Canada, 76.9 millions de dollars auront été dépensés en exploration minérale et en mise en valeur de gisement au Yukon en 2020. Il s'agit là d’une baisse de 54 % comparativement aux dépenses de 2019.

Aux Territoires du Nord-Ouest, la baisse est aussi de 54 % comparativement à 2019, avec environ 36.6 millions de dollars dépensés.

Au Nunavut, les entreprises d’explorations ont dépensé 68 millions de dollars en 2020, ce qui équivaut à une baisse de 42 %.

Ces statistiques à la baisse font du congrès Roundup de l'Association pour l'exploration minérale un événement immanquable pour les territoires, qui ont l’habitude d’utiliser l’événement annuel pour se démarquer des provinces.

Un kiosque du Yukon au congrès.

Le Yukon avait une forte présence au congrès Roundup de Vancouver, en 2019.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Un congrès virtuel

Cette année, la pandémie a forcé les organisateurs du congrès, qui rassemble habituellement plus de 6000 membres de l’industrie minière à Vancouver pendant une semaine, à créer un congrès virtuel.

Plus de 3000 visiteurs étaient attendus cette semaine sur la plateforme en ligne créée pour simuler l'expérience d’un salon d’exposition avec les différents kiosques.

Il s'agit d'une expérience différente, mais tout de même excitante, croit la sous-ministre de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement des Territoires du Nord-Ouest, Pamela Strand.

En précisant ne pas être en mesure d'évaluer l’impact qu’aura eu la présence ténoise à l'événement, la sous-ministre se dit satisfaite du travail de son équipe. Un peu plus de 275 visiteurs ont passé du temps au kiosque virtuel des Territoires du Nord-Ouest.

Si nous ne sommes pas là pour partager nos histoires et expliquer ce qui différencie les Territoires du Nord-Ouest en tant qu’une région où investir, ce sont les autres régions qui bénéficieront de ces investissements, explique Pamela Strand. C’est important qu’on puisse se différencier en parlant de notre histoire.

Des joueurs de tambours.

Des dizaines de représentants ténois avaient participé à la conférence annuelle Roundup de l’association pour l'exploration minérale à Vancouver, en 2019.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

La sous-ministre dit voir de plus en plus d'intérêt dans le secteur minier international pour des projets avec une bonne marque sociale et environnementale.

Quand vous venez au territoire, il y a les ententes sur les répercussions et les avantages et les ententes socio-économiques, dit-elle. Il s'agit de faire bénéficier les communautés, les résidents, les entreprises et les gouvernements autochtones. C'est l'histoire que nous voulons raconter.

Pour ce faire, le gouvernement ténois a choisi, cette année, de donner la parole aux entreprises NorZinc, Fortune Minerals, Vital Metals, Nighthawk Gold, Gold Terra et Osisko Metals, qui font déjà des affaires au territoire avec leurs différents projets d’exploration.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !