•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec permet une réouverture partielle des lieux de culte

La façade de l'église de Trois-Pistoles.

Églises, synagogues et mosquées peuvent recommencer à accueillir un maximum de 10 fidèles.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Radio-Canada

Églises, synagogues, temples et mosquées peuvent recommencer à accueillir des fidèles.

Le gouvernement Legault a discrètement modifié sa réglementation cette semaine pour permettre aux lieux de culte d'admettre une assistance de 10 personnes au maximum.

L'arrêté ministériel (Nouvelle fenêtre) date de jeudi, mais ce n'est qu'aujourd'hui qu'il a été publié sur le site du MSSS, comme l'a d'abord relevé La Presse.

Le document modifie le décret du couvre-feu ordonné par le gouvernement Legault, qui interdit tout déplacement entre 20 h et 5 h pour diminuer la propagation de la COVID-19.

Depuis le 8 janvier dernier, aucune activité n'était permise dans les lieux de culte du Québec, hormis les cérémonies funéraires, auxquelles 25 personnes au maximum pouvaient assister; une disposition que maintient l'arrêté ministériel de jeudi.

Les règles ont changé à plusieurs reprises dans la dernière année en ce qui concerne l'assujettissement des activités religieuses aux mesures sanitaires décrétées par le gouvernement Legault.

Fermés dans l'urgence en mars 2020, les lieux de culte ont pu reprendre leurs rituels au début de l'été, alors que tous les indicateurs liés à la pandémie étaient en recul, avec la présence maximale de 50 croyants.

Mais les choses se sont corsées avec la mise en place d'un système de paliers pour moduler l'intensité des restrictions sanitaire en fonction de la situation de chaque région, ce que plusieurs leaders religieux n'ont pas manqué de dénoncer.

En vertu de ce nouveau mode d'organisation, les lieux de culte des zones rouges étaient limités à une assistance de 25 fidèles. Ce plafond s'est maintenu pendant toute la période des Fêtes pour disparaître avec l'annonce du couvre-feu par François Legault le 6 janvier dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !