•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beauceville annule la prime versée au maire François Veilleux

François Veilleux en manteau d'hiver, dehors devant une rivière.

Le maire de Beauceville, François Veilleux

Photo : Radio-Canada

Le maire de Beauceville, François Veilleux, ne touchera finalement pas la prime de 25 000 $ que lui avait accordé le conseil municipal pour l'année 2020.

La décision est tombée vendredi après-midi alors que le ministère des Affaires municipales avait lancé des vérifications sur cette bonification salariale offerte au maire pour avoir remplacé du personnel de la direction en congé de maladie.

François Veilleux avait déjà encaissé sa prime salariale avant qu’elle ne soit approuvée par les élus. Cette prime m'a été accordée de bonne foi par le conseil, mais je comprends que ce n'était pas possible. Dans ces circonstances, j'ai choisi d'y renoncer, écrit le maire dans le communiqué de la municipalité.

Précisons qu’un élu ne peut légalement pas remplir de fonctions administratives ni percevoir de prestations salariales reliées aux fonctions de direction, d'où les vérifications entreprises par le ministère.

Remboursement

C’était la deuxième fois en autant d’années que le salaire du maire été bonifié. En 2019, après les inondations, la rémunération du maire est passée de 36 195 $ à 75 000 $. La prime votée au début de la semaine, qui sera finalement remboursée, aurait fait passer son salaire à 100 000 $ pour l'année 2020.

Le conseiller municipal Sylvain Bolduc était le seul à s'être opposé à cette proposition du conseil municipal. Les citoyens nous ont fait part que le salaire du maire est rendu à 100 000$. C'est un salaire vraiment élevé pour une municipalité de 6500 habitants, avait-il soutenu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !