•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de COVID-19 à l’Institut Douglas, à Montréal

Une femme et un homme, de dos, marchent près de l'entrée de l'urgence.

L’urgence psychiatrique de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas, à Montréal

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Une vingtaine de patients de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas, à Montréal, ont contracté la COVID-19 dans la dernière semaine.

Le premier cas de COVID-19 à l'Institut Douglas remonte au 15 janvier, et neuf autres cas ont été enregistrés le lendemain, tous dans l'unité CPC2 (pour les troubles de l'humeur), selon une déléguée syndicale. Ils ont été transférés à l'unité CPC3, qui se consacre à la COVID-19.

Les patients de l'unité CPC2 ont de nouveau été testés jeudi, et l'Institut Douglas confirme que 13 patients supplémentaires ont été déclarés positifs à la COVID-19.

Rapidement, les patients et le personnel de l’unité ont été testés et les mesures de contrôle des infections ont été rehaussées, a écrit Hélène Bergeron-Gamache, des relations publiques du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

Les 13 patients supplémentaires déclarés positifs ont été envoyés vers une zone chaude, et l’unité est passée de zone froide à zone tiède.

Heureusement, la majorité des patients sont asymptomatiques ou ont des symptômes légers.

Hélène Bergeron-Gamache, des relations publiques du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Les visites sont temporairement suspendues dans l’unité concernée, même celles des proches aidants, qui devront d’ailleurs aller subir un test de dépistage.

L’Institut universitaire en santé mentale Douglas a le mandat régional en santé mentale pour accueillir les patients COVID-19, a rappelé Hélène Bergeron-Gamache.

Avec les informations de Marie Isabelle Rochon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !