•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Briser l'isolement des autistes adultes du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie

Isabelle Faguy a cofondé un groupe d'entraide pour les personnes adultes autistes du Bas-St-Laurent et de la Gaspésie

Isabelle Faguy est la cofondatrice d'un groupe d'entraide pour les adultes autistes

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Martin Toulgoat

Un groupe de discussion et de partage a vu le jour en septembre dernier afin de briser l'isolement des personnes autistes adultes du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Les fondatrices du groupe, la Rimouskoise Marianne Bérubé-Dufour et la Gaspésienne Isabelle Faguy, sont toutes deux autistes et souhaitaient établir un espace de discussion pour briser l'isolement, particulièrement en temps de pandémie.

Il y a peu de services qui sont offerts en région pour les adultes autistes, il y a davantage de services pour les enfants et il n’y avait pas de groupe, alors que les personnes autistes sont très souvent isolées.

Isabelle Faguy, co-fondatrice du groupe

Les rencontres se déroulent sur la plateforme virtuelle Zoom, mais ultimement, l’objectif est d’organiser des activités sportives et culturelles en personne dans les deux régions.

Le groupe se donne aussi comme mandat la défense des droits des autistes, l'éducation populaire et le partage de trucs et de recettes culinaires entre les membres, qui proviennent de Rivière-du-Loup jusqu'à Gaspé.

Isabelle Faguy dans les rues de Gaspé.

Grâce au groupe, Isabelle Faguy réalise qu'elle n'est pas seule à vivre des situations particulières parce qu'elle est autiste.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

L’idée, c’est de rencontrer d’autres personnes qui nous comprennent, parce que les personnes autistes font face à des réalités qui sont particulières, alors on peut développer des amitiés et on fait beaucoup d’entraide aussi. Moi, j’ai plus de difficultés à cuisiner, donc on peut se partager des recettes, par exemple, explique Isabelle Faguy.

Parfois, de voir que d’autres personnes vivent les mêmes difficultés, juste ça, ça permet de diminuer la détresse qu’on vit par rapport à certains défis.

Isabelle Faguy, co-fondatrice du groupe

Cette nouvelle communauté offrirait aussi du mentorat auprès d'adolescents et de jeunes adultes.

Pour l'instant, le groupe compte une dizaine de membres, mais ses fondatrices espèrent en accueillir davantage au cours des prochaines semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !