•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mots d’Amber O’Reilly sur scène à Moncton

Une jeune femme debout dans une salle.

L'artiste multidisciplinaire Amber O'Reilly.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Le festival À haute voix du théâtre l’Escaouette de Moncton présente une mise en lecture de la pièce Annie et Tom du lundi au vendredi, un texte signé par l’autrice winnipégoise Amber O’Reilly.

Le festival, qui en est à sa dixième année, met en lumière et en lecture des textes théâtraux signés par de nouvelles voix dramaturgiques. Amber O’Reilly a d’ailleurs participé à plusieurs ateliers au Nouveau-Brunswick pendant la création de cette œuvre.

C’est un projet que je porte depuis 2018. J’ai eu la chance de participer à un atelier d’écriture dramaturgique au théâtre l’Escaouette à Moncton, avec l’appui de théâtre Cercle Molière. J’y ai écrit la première ébauche de la pièce en 9 jours. J’y suis retournée pour un atelier de développement dramaturgique, pour la retravailler et la peaufiner, dit-elle.

La pièce relate la fragilité de la vie de couple contemporaine et profite des libertés créatrices du théâtre pour mettre en scène les nouvelles technologies comme partie prenante de la narration.

C’est l’histoire d’un couple aux prises avec la monotonie du XXIe siècle, le capitalisme, le train-train quotidien. Il y a des individus qui viennent parsemer ce quotidien-là, Abdel, un livreur de pizza qui veut devenir DJ, Samy, un homme sans domicile fixe qui marque les transitions dans la pièce. Et il y a Dixie, le téléphone trop intelligent de Tom, qui s’immisce dans le couple et qui menace l’intégrité de leur relation, précise-t-elle.

C’est par l’entremise de la plateforme YouTube (Nouvelle fenêtre) que le festival téléverse les mises en lecture qui ont été captées cette année sur la scène du théâtre l’Escaouette. La pièce Annie et Tom du lundi au vendredi y sera accessible jusqu’au 28 février prochain.

Pour moi, ç’a été tellement beau de voir les comédiens, avec seulement 12 heures de répétition, se mettre la pièce en bouche. Voir les éléments de mise en scène qui ont été rajoutés, il y avait des petites maisons illuminées sur la scène. Ç’a été un immense plaisir pour moi de voir l'œuvre prendre vie d’une tout autre manière, dit Amber O’Reilly.

Outre la pièce d’Amber O’Reilly, on peut voir sur YouTube les pièces Le cadeau, d’Edmonde Haché, et Quatre pattes Catherine, de Joannie Thomas.

Je suis très reconnaissante d’avoir fait partie de ce festival-là, qui se consacre principalement aux artistes acadiens, conclut Amber O’Reilly. Je me suis sentie vraiment accueillie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !