•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pédophile multirécidiviste condamné à 6 ans de prison

L'extérieur palais de justice Québec avec de la neige.

Marc-André Morin a commis ses nouveaux crimes alors qu'il est sous le coup d'une ordonnance de surveillance de longue durée.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Rien ne semble freiner les pulsions de Marc-André Morin, un pédophile déclaré délinquant à contrôler en raison de ses nombreux antécédents.

Le résident de Québec vient d'être condamné à six ans de prison après avoir reconnu sa culpabilité à de nouvelles accusations, dont une de possession de pornographie juvénile.

L'homme de 38 ans a collectionné des fichiers illégaux, alors qu'il séjournait dans une maison de transition au terme de sa dernière condamnation.

Cellulaire caché

Morin qui est sur le coup d'une ordonnance de surveillance de longue durée se trouvait à la maison Marcel-Caron lorsqu'une intervenante a retrouvé un cellulaire sous son lit, en octobre 2019.

Se sachant en faute, le pédophile a alors pris la fuite, avant d'être arrêté trois jours plus tard.

En raison de son statut, Morin n'avait pas le droit d'utiliser des appareils électroniques et d'avoir accès à internet.

Enfants de 0 à 12 ans

La fouille du cellulaire a permis de retrouver plus de 59 000 photos et 267 vidéos illicites.

On peut y voir des enfants de 0 à 12 ans, s'adonner à des activités sexuelles entre eux, ou avec des adultes.

Marc-André Morin devait respecter son ordonnance de surveillance jusqu'en 2028.

En raison de sa nouvelle condamnation, cette ordonnance est suspendue et son calcul rependra à l'expiration de sa peine.

Il pourrait donc demeurer délinquant à contrôler jusqu'en 2034.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.