•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élus réclament la réintégration de Denis Tardif au sein du caucus de la CAQ

Denis Tardif en conférence de presse.

Le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Denis Tardif (archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Les MRC de Témiscouata et de Rivière-du-Loup ont adopté une résolution voulant que le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata–Les Basques, Denis Tardif, réintègre le caucus du gouvernement de François Legault.

La résolution demandant son retour a été adoptée à l'unanimité par les 19 maires de la MRC de Témiscouata et par les 13 maires de la MRC de Rivière-du-Loup.

Le député s'était retiré temporairement du caucus en décembre, après la diffusion d'une vidéo où on le voyait dans un bar, sans masque, faillir aux mesures sanitaires.

Denis Tardif est assis à une table où se trouvent des verres de bière, près d'autres clients.

Le député Denis Tardif avait été filmé à son insu (archives).

Photo : Images de TVA

Selon la préfète de la MRC de Témiscouata, Guylaine Sirois, les élus sont d'avis que Denis Tardif a suffisamment payé pour ce qu’ils qualifient d'erreur de jugement, et qu'il est temps qu'il soit réintégré au sein du caucus.

Justement pour défendre nos dossiers encore plus près du pouvoir, parce qu’en ce moment, c'est la CAQ qui est là, rappelle-t-elle.

Les gens disaient qu’ils ne voulaient pas être pénalisés dans leurs projets à cause de ça. Comme il avait fait son mea culpa, ils demandaient que ce soit pardonné.

Une citation de :Guylaine Sirois, préfète de la MRC de Témiscouata

Bien que les élus de Témiscouata ne cautionnent aucunement les gestes reprochés au député et les jugent regrettables, ils croient que la sanction imposée est trop forte et de trop longue durée, rapporte la préfète.

Les élus de la MRC de Rivière-du-Loup abondent dans le même sens.

Je pense qu’il a bien compris qu’il a commis un impair important, mais on dit qu’une faute avouée est à moitié pardonnée, affirme le préfet Michel Lagacé.

On sait fort bien que, lorsqu’on côtoie des ministres, on a plus de chances de faire avancer des dossiers plus compliqués. Donc, on souhaite que M. Tardif réintègre le caucus dans les plus brefs délais.

Une citation de :Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup

Au Cabinet du premier ministre François Legault, on maintient l’exclusion de Denis Tardif pour le moment.

Denis Tardif a quant à lui refusé de commenter.

Avec les informations de Shanelle Guérin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !