•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ExxonMobil se retire de la liste des commanditaires de l’Iditarod

Deux chiens de traîneaux, oreilles couchées, langue sortie, yeux brillants et chaussées de bottillons forcent pour tirer leur attelage dans un virage.

Selon PETA, le retrait d'ExxonMobil comme commanditaire de l'Iditarod ferait perdre 250 000 $ à la course.

Photo : Reuters

Radio-Canada

La célèbre course de chiens de traîneau Iditarod, qui se déroule normalement tous les hiver en Alaska, devra renoncer à l’un de ses commanditaires les plus importants, la pétrolière ExxonMobil. Cette dernière se retire après avoir subi des pressions du groupe PETA.

La compagnie ExxonMobil a confirmé à l'Associated Press qu’elle abandonnera son parrainage de la course de chiens de traîneau de l'Iditarod.

Cette décision a été prise après qu'ExxonMobil, qui commandite la course depuis 1978, eut subi des pressions de la part de l'un de ses actionnaires et plus grand critique de la course, People for the Ethical Treatment of Animals (PETA).

L’association américaine qui défend les droits des animaux possède 102 actions de la société pétrolière et gazière.

La santé et la sécurité des chiens et de tous ceux qui participent à l'événement ont toujours été une considération importante pour nous, déclare Ashley Alemayehu, la porte-parole d'ExxonMobil, dans un courriel.

Les responsables de l'Iditarod n'ont pas immédiatement répondu à nos demandes d’entrevue.

Selon PETA, cette décision prive l’Iditarod de 250 000 $. ExxonMobil n’a en revanche pas confirmé ce chiffre. En 2009, la compagnie s’était engagée à donner 1,25 million de dollars sur cinq ans à l’organisation de la course.

PETA fait pression

PETA fait pression depuis 2007 pour qu’ExxonMobil cesse d’apporter un financement à l’Iditarod. En décembre, l’organisation de défense des animaux avait soumis une résolution pour mettre fin à tout parrainage d'activités dans lesquelles des animaux sont utilisés, maltraités et tués, précise Colleen O'Brien, la vice-présidente de PETA.

L'organisme avait prévu de diffuser, en cas de refus, des publicités ciblées d'ExxonMobil dans les bus à Anchorage, dans l'Anchorage Daily News et dans l'édition texane du Wall Street Journal avant le départ de la course, le 7 mars prochain.

Allen Moore salue la foule depuis son attelage.

Le conducteur de traîneau Allen Moore, lors de la cérémonie précédant le début de la course Iditarod, en Alaska, en 2018.

Photo : Associated Press / Michael Dinneen

Le groupe de défense des animaux a ciblé les commanditaires nationaux de la course afin de mettre fin à ce qu'il considère comme des violences envers les chiens qui, selon lui, sont contraints à courir.

Selon l’organisation, plus de 150 chiens sont morts depuis les débuts de la course, en 1973.

L’Iditarod ne confirme pas ce chiffre, mais n’en a pas fourni d’autre, malgré les demandes répétées de l'Associated Press au fil des années.

D’autres retraits avant celui d’ExxonMobil

D’autres commanditaires nationaux ont décidé d’abandonner la course, notamment la banque américaine Wells Fargo et la marque de whisky Jack Daniel’s.

L'année dernière, PETA s'était attribué le mérite de la décision d'Alaska Airlines et de Chrysler d'abandonner leur commandite de manifestations au siège social de la compagnie aérienne à Seattle et du constructeur automobile à Detroit.

À l'époque, aucune des deux compagnies n'avait confirmé le rôle des manifestations dans leurs décisions.

À ce jour, un seul commanditaire national soutient encore l’Iditarod : Millenium Hotels and Resorts.

Mme O'Brien a d’ores et déjà fait savoir que la chaîne d'hôtels sera contactée et exhortée à couper ses liens avec la course avant d'être la prochaine cible.

Pour le moment, Millennium n’a pas commenté la situation.

Des chiens de traîneau dans la neige.

PETA affirme qu'elle n'arrêtera pas de faire pression sur les commanditaires de l'Iditarod « tant que les chiens seront obligés de courir jusqu'à ce qu'ils soient morts », précise la vice-présidente de l'organisation, Colleen O'Brien.

Photo : La Presse canadienne / Erik Hill

Les autres commanditaires de la course sont des entreprises de l'Alaska ou ayant des liens étroits avec l'État.

L'Iditarod part normalement de Willow, en Alaska, à environ 110 kilomètres au nord d'Anchorage, et emmène les conducteurs de traîneau et leurs chiens jusqu'à la ligne d'arrivée à Nome.

Il s'agit d'un parcours d’environ 1500 kilomètres. Cependant, l’édition 2021 a été réduite à environ 1384 kilomètres et débutera et se terminera près de Willow.

Douze meneurs de chiens, dont le champion en titre, le Norvégien Thomas Waerner, ont abandonné la course cette année, ce qui laisse un total de 53 équipes.

L'année dernière, 57 équipes ont pris le départ de la course et 33 l'ont terminée.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !