•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pas de plus vers la modernisation de Portage III

L'extérieur de l'édifice Portage III, en été. La façade de béton comporte de nombreuses fenêtres.

Parmi les travaux, on compte refaire l'électricité, la plomberie, le chauffage et la climatisation. Le revêtement doit aussi être refait. (archives).

Photo : Radio-Canada / Olivier Plante

Radio-Canada

La Commission de la capitale nationale (CCN) a approuvé, jeudi, le concept de Services publics et Approvisionnement Canada concernant les édifices de Portage III, dans le centre-ville de Gatineau.

Le gouvernement fédéral avait annoncé en 2018 son intention de rénover les édifices du complexe Portage III, construit dans les années 70. Une évaluation avait alors trouvé que l'état des bâtiments était faible.

Parmi les travaux, on compte refaire l'électricité, la plomberie, le chauffage et la climatisation. Le revêtement doit aussi être refait.

Selon les images de la maquette présentée par la CCN, les immenses façades de bétons disparaîtront pour faire place à des bâtiments entièrement vitrés. Même la passerelle qui relie les bâtiments des deux côtés du boulevard Maisonneuve, à l'intersection de la rue Laurier, sera en verre.

Steven MacKinnon, le député libéral de la circonscription de Gatineau, soutient qu'à la fin des travaux, Portage III sera un des [complexes] les plus performants du côté environnemental du gouvernement du Canada.

Steven MacKinnon répond aux questions d'une journaliste.

Steven MacKinnon, député libéral fédéral de Gatineau. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Comme les étages sont présentement vides en raison du télétravail, les travaux sont déjà commencés, a-t-il indiqué en entrevue. On procède étage par étage. Le but est de refaire une beauté à ce secteur de Gatineau.

Pour le moment, il est impossible d'évaluer le coût exact puisque le processus par appel d'offres n'a pas été lancé pour les deux phases du projet, mentionne M. MacKinnon.

Une première partie des travaux doit être achevée en 2023 selon Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC). Pour ce qui est des tours à l’est et le réaménagement du domaine public, dont les trottoirs et le paysagement, les travaux seront réalisés entre 2023 et 2026.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin estime qu'il s'agit d'une excellente nouvelle. Ce sont des édifices qui vieillissent, dont le style commence à dater pas mal, a-t-il ajouté.

L'entrée du centre-ville va être beaucoup plus belle.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Il a également souligné les nombreux emplois créés et les centaines de millions de dollars qui seront ainsi investis dans le centre-ville. Selon SPAC, environ 5 000 emplois devraient être créés tout au long de la construction.

Obtenir une certification environnementale

L'une des particularités du projet est l'obtention de la certification LEED Or. La réduction de l'empreinte carbone et le développement durable passent donc à l'avant-plan.

Le site du Conseil du bâtiment durable du Canada précise qu'une vérification indépendante doit être faite pour obtenir une telle certification. Le projet doit atteindre une performance élevée dans des domaines clés de la santé des humains et de l'environnement : l’emplacement et le transport, l’aménagement écologique du site, les économies d’eau, l’efficacité énergétique, la sélection des matériaux et la qualité de l’environnement intérieur.

Maintenir les emplois au Centre-ville

Le président par intérim de la Chambre de commerce de Gatineau, Stéphane Bisson voit d'un très bon œil ce nouveau pas vers la réfection des édifices de Portage III.

Actuellement, avec la multiplication des projets, que ce soit à Chaudière, Zibi, Portage III [...], ce sont d'excellentes nouvelles, indique-t-il en entrevue.

Ça réaffirme la volonté du gouvernement du Canada de maintenir les emplois au centre-ville de Gatineau.

Stéphane Bisson, président par intérim de la Chambre de commerce de Gatineau

On est actuellement dans la pandémie, mais il y a un après-pandémie qu'on doit planifier, souligne-t-il. Le fait que le gouvernement fait avancer des projets de rénovations de ses édifices rassure quant à l'avenir du travail de bureau.

M. Bisson ajoute que ces investissements feront en sorte que plus de travailleurs seront présents dans le centre-ville, ce qui est un atout majeur pour les commerçants et restaurateurs.

Avec les informations de Marielle Guimond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !