•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Et si le prochain gouverneur général du Canada était autochtone?

Arlen Thomas, devant une peinture montrant une coiffure de cérémonie à plumes d'aigle.

Nommer un Autochtone enverrait un signal fort, dit Arlen Dumas.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le grand chef de l’Assemblée des chefs du Manitoba (ACM), Arlen Dumas, voit une occasion à saisir dans le départ de la gouverneure générale Julie Payette. Il est temps, dit-il, que cette fonction soit occupée par une personne issue des Premières Nations.

L’ACM affirme que, s’il nomme un Autochtone, le premier ministre Justin Trudeau enverra un signal fort et concret en ce qui concerne la sincérité de son discours sur la réconciliation ainsi que l’importance qu’il accorde à la relation de son gouvernement avec les Premières Nations.

Arlen Dumas ajoute qu'une telle nomination serait respectueuse de l’esprit et de la lettre des traités signés par les Premières Nations et la Couronne.

Le gouverneur général a, sur le plan historique, joué un rôle significatif dans l’élaboration de ces traités, a-t-il déclaré dans une entrevue à CBC.

Ce serait aussi un témoignage de la collaboration qui a été nécessaire pour faire du Canada le pays qu’il est aujourd’hui, a-t-il dit.

Je pense que, si un membre des Premières Nations occupait cette fonction, cela accélérerait et encouragerait le dialogue et la reconnaissance du rôle joué par les Autochtones, les Français et les Anglais qui ont bâti ce pays, explique le grand chef.

Le Manitoba compte parmi ses communautés autochtones plusieurs personnes dont la candidature serait excellente, dit-il.

Nous avons des médecins, des juristes, des scientifiques, des gens de tous les horizons qui pourraient assumer cette responsabilité d’une manière respectueuse et significative.

Le juge en chef de la Cour suprême, Richard Wagner, assurera l’intérim en attendant la nomination d’un nouveau gouverneur général.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !