•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Keolis pourrait interrompre son service en Gaspésie dès février

Un autocar d'Orléans Express à Gaspé.

Keolis Canada assure le transport interrégional par le biais des autocars Orléans Express (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La compagnie Keolis Canada, qui assure le transport interrégional par le biais des autocars Orléans Express, pourrait suspendre son service en Gaspésie si elle n’obtenait pas d’aide financière de Québec.

Dans une lettre adressée au préfet de La Haute-Gaspésie, Allen Cormier, la compagnie explique qu’elle subit une importante baisse d’achalandage en raison de la pandémie de COVID-19.

Keolis Canada est au cœur d’une crise sans précédent qui affecte fortement sa capacité financière et, par conséquent, le maintien de ses activités, fait savoir le président-directeur général, Pierre-Paul Pharand.

Ce dernier indique avoir sollicité une rencontre avec le ministre des Transports, François Bonnardel, et la ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, pour discuter d’une éventuelle aide financière.

M. Pharand affirme toutefois que sa demande est restée sans réponse.

Le préfet de La Haute-Gaspésie, Allen Cormier, se dit consterné par la nouvelle.

C’est un choc pour nous, parce qu'ailleurs sur le territoire, il y a quand même des aéroports et à une certaine époque il y avait également le chemin de fer, mais pour La Haute-Gaspésie, le transport par autocar c’est essentiel, c’est vital.

Une citation de :Allen Cormier, préfet de La Haute-Gaspésie

Chez nous, l’autocar demeure le seul moyen de transport interrégional pour les aînés et les personnes vulnérables qui n'ont pas de voiture, c’est la seule façon pour eux d’atteindre les grands centres. C’est notre seul moyen de transport régional, souligne-t-il.

Le préfet ajoute qu'il est important que Keolis Canada puisse discuter de sa situation avec le gouvernement.

Le restaurant Le Héron avec un autocar.

Autocar Orléans Express au restaurant Le Héron de Carleton-sur-Mer.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

C’est important que les gens se parlent, parce qu’il existe déjà des programmes pour les entreprises qui subissent les contrecoups de la COVID, rappelle M. Cormier.

Selon le préfet, les MRC de la Gaspésie ont déjà octroyé 150 000 $ à Keolis, une somme qui a été bonifiée par le gouvernement du Québec.

Le ministère des Transports au fait de la situation

Interpellé à ce sujet, le bureau du ministre des Transports confirme qu’il est au courant de la situation.

Le gouvernement est sensible à la situation vécue par les usagers des services interurbains, indique une porte-parole du Ministère par courriel.

Nous sommes aussi conscients que la diminution de l’achalandage ne permet pas aux transporteurs d’assurer l’équilibre financier qui permet de maintenir leurs services, ajoute-t-elle.

Le Ministère rappelle qu'il a instauré un programme d’aide de 8,2 millions de dollars lors du premier confinement, au printemps dernier, afin d’assurer le maintien des services. Il admet toutefois que la situation actuelle suscite de nouveaux problèmes d’achalandage et assure qu’il poursuit son travail afin de soutenir le secteur des transports interurbains.

Par courriel, la ministre responsable de la région de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, dit travailler avec le ministre des Transports pour s'assurer que toutes les régions du Québec soient desservies par un réseau de transport efficace.

Nous avons mis en place plusieurs programmes d’aide pour donner aux entreprises accès à de la liquidité. Ces programmes demeureront en vigueur tout au long de la pandémie. Un programme d’aide de 8,2M$ a d’ailleurs été mis en place lors du premier confinement afin que l’ensemble des services en transport soient maintenus, ajoute-t-elle dans ce courriel.

La ministre Proulx conclut que le gouvernement poursuit son travail pour soutenir ce secteur de l'économie.

Avec les informations de Jean-François Deschênes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !