•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. promet de vacciner toute sa population admissible d’ici septembre

Le déploiement se fera par groupes d'âge.

Une infirmière tient une dose de vaccin.

Plus de 100 000 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Tous les Britanno-Colombiens admissibles qui le désirent seront vaccinés d’ici le mois de septembre, annonce la province, soulignant qu’il s’agit de la plus importante campagne de vaccination de son histoire.

Ainsi, plus de 4,3 millions de personnes recevront les deux doses de vaccin recommandées d’ici l’automne prochain, promet le premier ministre John Horgan, qui en a fait l’annonce vendredi aux côtés de la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry.

À ce jour, plus de 100 000 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 dans la province. La majorité d’entre elles sont des travailleuses de la santé, des personnes âgées de 80 ans et plus, des personnes vulnérables et des membres de communautés autochtones.

Une vaccination par groupe d'âge

La science est claire : le principal facteur de mort et de maladie est l'âge, affirme John Horgan. C’est sur cette notion que la province appuie son plan de vaccination.

Dès le mois d’avril, le vaccin sera administré aux personnes âgées de plus de 75 ans, puis sera offert à rebours à des tranches d’âge inférieur jusqu’à l’inoculation de tous les habitants âgés de 18 ans et plus qui le souhaitent.

Les personnes mineures n'ont pas droit au vaccin pour l’instant.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Mise en place de cliniques de vaccination

Des cliniques de vaccination seront établies dans 172 communautés à travers la province. Les autorités sanitaires précisent que les personnes pour qui c'est nécessaire pourront être vaccinées à domicile. 

Les cliniques de vaccination seront établies dans des espaces publics comme des arénas, des gymnases d’école et des salles de conférence en mars.

La province prévoit inoculer 8,6 millions de vaccins à 4,3 millions de personnes d’ici septembre.

Il s'agit d'une opération complexe qui nécessitera le recrutement et l'aide d'un très grand nombre de professionnels de la santé, note la Dre Henry.

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry.

En juillet, tous les Britanno-Colombiens âgés de 60 ans et plus ainsi que toutes les personnes ayant des maladies graves auront reçu les deux doses de vaccin, estiment les autorités sanitaires.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Quand et où recevoir le vaccin

Dès la fin de février, les autorités sanitaires lanceront une vaste campagne de communication pour informer l’ensemble de la population admissible du moment où les vaccins seront administrés en fonction des critères déterminés.

Elles invitent la population à s’inscrire en ligne ou par téléphone afin de mieux pouvoir planifier la campagne de vaccination. Les détails seront communiqués en temps et lieu. La préinscription au vaccin pour les personnes de 75 à 79 ans débutera en mars 2021.

Les personnes qui le désirent pourront recevoir une preuve d’immunisation.

Un tableau indique les prévisions de la province pour la réception des doses de vaccins.

Prévisions de la province pour la réception des doses de vaccins.

Photo : Gouvernement de la C.-B.

D'autres vaccins à venir?

À ce jour, deux vaccins ont reçu l’approbation de Santé Canada, soit ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna, rappellent les autorités sanitaires.

Celles-ci s'attendent toutefois à ce que le vaccin d'AstraZeneca soit approuvé au cours des prochains mois

Par ailleurs, une entreprise vancouvéroise travaille à la création d'un vaccin dont la technologie serait similaire à celle utilisée par les laboratoires Pfizer-BioNTech et Moderna.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !