•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les employés de soutien scolaire de la Mauricie et de la Riveraine favorables à une grève

Des manifestants et une affiche sur laquelle on peut lire "faut que ça change maintenant".

Le syndicat demande une meilleure reconnaissance du personnel de soutien scolaire de la part du gouvernement.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

Devant l’impasse des négociations avec le gouvernement, les membres des Syndicats du soutien scolaire (CSQ) de la Mauricie et de la Riveraine se sont prononcés en faveur de la tenue d’une grève, équivalant à cinq jours, exercée au moment jugé opportun.

Le gouvernement a décidé de négocier, malgré la pandémie qui frappe. Il est maintenant temps qu’il prenne place aux tables de négociation avec un réel désir de négocier, a déclaré Mathieu Laforme, président du Syndicat des employés de soutien de la Mauricie, dont les membres ont voté à près de 65 % pour une grève.

Nos membres ont répondu présents dès le début de cette crise, mais malheureusement encore une fois les offres déposées nous prouvent la non-reconnaissance du personnel de soutien scolaire de la part du gouvernement. Il faut que ça change maintenant, car nous sommes encore et toujours des essentiels en éducation.

Au Centre-du-Québec, 70 % des membres du syndicat ont voté pour le déclenchement d’une grève.

Ça suffit les postes à statut précaire! Qui peut vivre, aujourd’hui, avec un poste de 10 ou 15 heures par semaine? Il faut que ça change maintenant, a mentionné Claire Blondin, présidente du Syndicat du soutien scolaire de la Riveraine.

Le syndicat rappelle que l’Institut de la statistique du Québec confirmait que la rémunération globale des employés de l’État québécois accuse un retard de 9,2 % par rapport aux autres salariés du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !