•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les frontières de la Colombie-Britannique resteront ouvertes aux Canadiens

Sommet d'une montagne au soleil avec de la neige et une autre chaîne de montagnes à l'arrière-plan

Plusieurs voix s'étaient élevées, dont celles de professionnels de la santé à Whistler qui craignent que le virus se propage plus rapidement avec les visiteurs qui se rendent dans la province en avion pour des séjours de ski.

Photo : Radio-Canada / Francis Plourde

Radio-Canada

La Colombie-Britannique n’imposera aucune restriction pour freiner les voyages interprovinciaux ni ne fermera ses frontières aux Canadiens, annonce le premier ministre John Horgan.

La province a demandé à des conseillers juridiques de lui faire part des mesures qu'il pourrait prendre pour limiter l'entrée en Colombie-Britannique des résidents d'ailleurs au pays.

Après vérification de nos avenues légales, il est clair que nous ne pouvons pas empêcher les gens de voyager vers la Colombie-Britannique, indique-t-il dans un communiqué. Il ajoute que la majorité des déplacements entre provinces se fait pour des raisons liées au travail et que le meilleur moyen de prévenir les infections est toujours de suivre les mesures sanitaires.

Néanmoins, si la transmission de la COVID-19 s'accroît en raison des voyages interprovinciaux, le premier ministre Horgan dit qu'il imposera plus de restrictions à ceux qui visitent sa province pour des voyages non essentiels.

[Entre-temps], nous allons continuer de travailler avec le secteur touristique et de l'hôtelier afin de nous assurer que toutes les mesures de préventions possibles sont en place, écrit-il.

D'autre part, le premier ministre a discuté de limites aux voyages interprovinciaux avec Justin Trudeau et ses homologues des autres provinces. Le premier ministre du Canada a dit explorer la mise en place de restrictions supplémentaires aux voyages internationaux, et John Horgan lui a souligné que sa province était prête à le soutenir dans cet effort.

Le premier ministre Horgan a également profité de sa rencontre avec ces homologues pour les inviter à rappeler à leurs habitants l'importance de ne pas voyager hors de leur province à moins que ce ne soit nécessaire.

À tous les Canadiens qui se trouvent à l’extérieur de la Colombie-Britannique, nous attendons avec impatience votre visite dans notre magnifique province, lorsqu’il sera possible de vous accueillir sécuritairement, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !