•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un contrat de 67 000 $ à la suite d'un dégât d'eau à l'hôpital de Chicoutimi

L'hôpital de Chicoutimi.

L'aile D de l'hôpital de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean a accordé un contrat de 67 000 $ mardi à une firme de la région de Québec pour des travaux d'assèchement à la suite du dégât d'eau survenu le 10 octobre dernier.

C'est la compagnie Assek Technologie, située à Lévis, qui a obtenu le contrat de 67 402 $ dont le montant était inférieur au seuil d'appel d'offres public, comme l'indiquent les informations disponibles sur le Système électronique d'appel d'offres du gouvernement du Québec (SEAO).

Le contrat est pour des travaux d'assèchement suite au dégât d'eau au D-7.

L'incident avait été causé par un bris dans le secteur de l'unité de soins en santé mentale, au septième étage de l'aile D. Des patients avaient été déménagés, avait alors rapporté Le Quotidien, et il y avait alors eu des impacts sur les chirurgies d'un jour.

Selon le site Internet d'Assek Technologie, la compagnie utilise des techniques d’assèchement uniques et ciblées. L’eau contenue dans les matériaux sera retirée rapidement empêchant ainsi toute prolifération de moisissures en évitant les désagréments provoqués par la démolition et la reconstruction des lieux, peut-on lire. Toujours d'après l'entreprise, lors d’un dommage par l’eau, 97 % de celle-ci est facilement récupérable. Assécher les 3 % restants afin d'éviter une contamination fongique constitue la raison d’être et la spécialité d’Assek technologie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !