•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les aînés de la résidence Le Chez-Nous se remettent de leurs émotions

Un cordon policier entoure le bâtiment.

Un incendie s'est déclaré le 18 janvier à la coopérative Le Chez-Nous, à Wellington.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

Les sinistrés de la résidence Le Chez-Nous, dans la communauté acadienne de Wellington, à l’Île-du-Prince-Édouard, pourront rester plusieurs semaines au centre de villégiature où ils sont hébergés depuis l’incendie qui s’est déclaré au centre de soins de longue durée, lundi soir dernier.

Les 47 résidents avaient d’abord été accueillis par la Légion de Wellington, avant d’être dirigés vers le centre de villégiature de Mill River. Ils sont tous sains et saufs.

Suite à des annulations, les résidents du Chez-Nous ont appris qu’ils pourront rester pendant plusieurs semaines à cet endroit. La nouvelle soulage grandement Marcel Richard, le président de la coopérative Le Chez-Nous, qui veut éviter que les personnes âgées ne soient séparées.

Notre but, en premier, si on peut les garder tous ensemble c’est ça qui serait le mieux possible. Si on ne peut pas, on regarde peut-être à faire deux groupes, dit-il.

Marcel Richard.

Marcel Richard, président de la coopérative Le Chez-Nous, le 21 janvier 2021.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Les résidents commencent à se remettre de leur émoi du début de semaine et se familiarisent avec leur nouveau gîte. Il y avait tellement de changements dans une couple d’heures, c’est sûr que ç’a été dur pour eux, convient M. Richard.

En plus du personnel habituel, des thérapeutes et des conseillers en santé mentale sont prêts à épauler les résidents. M. Richard est reconnaissant du soutien de la communauté.

On est tellement émouvés de tout ça, parce qu’on voit, encore une fois, la générosité du public et du monde, dit-il.

Affiche Mill River Hotel and Campground.

Les résidents du foyer Le Chez-Nous habitent temporairement au centre de villégiature Mill River.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Une enquête du prévôt des incendies est en cour pour déterminer l’origine du sinistre. Il n’y a pas eu d’explosion, ce que l’on sait à date, ça a commencé dans le sous-sol [...] en dessous de notre cuisine et de notre salle à manger, relate M. Richard.

La remise en état de la résidence Le Chez-Nous de Wellington pourrait durer au moins un an, selon ce qu’on a affirmé à Marcel Richard, qui espère tout de même que l’attente pour ses pensionnaires s’avérera moins longue.

D’après le reportage de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !