•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un grand terrain de jeu hivernal dans une cour de Kapuskasing

Une femme sur une chambre à air pendant que ses enfants s'amusent sur la patinoire.

Pendant que les enfants s'amusent sur la patinoire, maman se prépare à glisser dans une chambre à air.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Radio-Canada

Alors que le confinement se prolonge en Ontario, la liste des activités que l’on peut faire à l’extérieur est plus limitée. À Kapuskasing, Marc-André Dubosq a fait pour sa famille une glissade sur chambre à air, une piste de ski et une patinoire avec une petite surfaceuse.

En décembre 2019, la famille Dubosq s’est procuré une maison à Kapuskasing avec une petite colline en bordure de la rivière.

Jamais les parents n’auraient pu se douter qu’un an plus tard, cette parcelle de terre deviendrait un atout si important pour les enfants.

Mon mari avait cette vision que ça deviendrait une colline pour glisser, une patinoire et plein de trucs. Sa vision, c’était que les enfants passent le plus de temps possible dehors.

Samantha Losier, mère de deux enfants

Afin que les deux enfants du clan Dubosq passent le moins de temps devant leurs écrans, le paternel passe en moyenne 10 heures par semaine pour entretenir la cour.

Un homme entretient une patinoire.

Au crépuscule, le paternel en profite pour passer sa surfaceuse maison qu'il a faite avec son fils.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

En plus de la patinoire, les enfants profitent aussi d’une glissade de 50 mètres dotée d’une remontée en motoneige. Marc-André et Samantha multiplient les allers-retours au grand bonheur des jeunes.

L'aînée de la famille, Zoé, s’avoue chanceuse d’avoir des parents qui donne tout leur temps pour leur bien-être mental.

C’est le fun avoir une grande cour en arrière, tu peux vraiment jouer beaucoup avec ta famille. Ça va pas mal bien le confinement.

Zoé Dubosq, 9 ans
Une maman et ses enfants déneigent une patinoire.

Arthur et Zoé sont tout sourire alors qu'ils donnent un coup de main à maman pour déneiger la patinoire.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

En éloignant ses enfants des écrans, Marc-André est ainsi capable d’éliminer la négativité qui entoure la pandémie.

Ils oublient que nous sommes en confinement. Ils oublient qu’on ne peut pas voir la famille élargie. Quand on s’amuse, le temps passe plus vite, précise-t-il.

Des enfants marchent en raquettes.

À partir de la patinoire, les enfants ont un accès direct au sentier de raquette du Club Rotary.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Depuis ce déménagement en bordure de la rivière, Samantha trouve que l’attitude de ses enfants a beaucoup changé.

Là, ils rentrent de dehors, ils ont de belles pommettes rouges. Ils sont juste calmes et après ça ils dorment mieux. En plus d’être bon pour la santé physique, on voit un sentiment de calme pour leur santé mentale aussi, conclut la mère de deux enfants.

Et vous, à quoi ressemble votre cour arrière? Partager vos photos sur la page Facebook Ici Nord de l'Ontario. (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !