•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada recevra encore moins de vaccins que prévu, au début février

Une fiole du vaccin de Pfizer-BioNTech et des seringues.

Ces petites fioles se feront rares au Canada dans les prochaines semaines.

Photo : Reuters / Yves Herman

Le gouvernement fédéral annonce un autre ralentissement dans la livraison du vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19.

Lors d'un breffage technique virtuel, jeudi après-midi, le major-général Dany Fortin a fait savoir que le pays ne recevra que 79 000 doses du vaccin dans la semaine du 1er février, en raison de la réduction annoncée par le fabricant qui doit agrandir son usine de production en Belgique.

Il ne savait pas non plus combien de doses seront livrées la semaine suivante.

À l'origine, le Canada devait recevoir 367 000 doses par semaine en février. Or, Pfizer a averti le Canada vendredi dernier que ses livraisons allaient être retardées de quatre semaines. La baisse prévue des doses, en moyenne, était alors de 50 % pour cette période.

Puis, mardi, Pfizer a informé le Canada qu'il n'y aurait finalement pas de livraison la dernière semaine de janvier.

Au moins le tiers des Canadiens vaccinés d'ici juin

En annonçant la mauvaise nouvelle, jeudi, le major-général Fortin a indiqué que la compagnie pharmaceutique l'avait assuré plus tôt dans la journée qu'elle comptait toujours avoir livré 4 millions de doses au pays d'ici la fin de mars.

Celles-ci s'ajoutent aux 2 millions de doses du vaccin que Moderna s'est engagée à livrer d'ici la fin du premier trimestre de 2021, pour un total de 6 millions de doses.

Sachant que chaque personne doit recevoir deux doses pour être dûment vaccinée, c'est donc 3 millions de Canadiens, soit 8 % de la population, qui devraient être protégés de la COVID-19 d'ici la fin de mars, selon les plus récentes prévisions du gouvernement fédéral, qui ont été transmises aux provinces la semaine dernière.

Selon ces projections, a détaillé le major-général Fortin, 13 millions de Canadiens (34 % de la population) devraient avoir reçu le vaccin de Pfizer ou celui de Moderna d'ici la fin de juin et 36 millions de Canadiens (95 % de la population) devraient être immunisés d'ici la fin de septembre.

Vacciner encore plus vite

Les campagnes de vaccination pourraient toutefois prendre de la vitesse si d'autres vaccins étaient autorisés par Santé Canada au cours des prochains mois.

Outre Pfizer et Moderna, cinq autres fournisseurs ont signé des ententes avec Ottawa dans la dernière année, ce qui permet au gouvernement de croire – selon une formule qui n'a pas été révélée, jeudi – que 23 millions de Canadiens pourraient être vaccinés d'ici la fin de juin, le cas échéant.

Ottawa espère même recevoir 146 millions de doses d'ici la fin de septembre si de nouveaux vaccins sont autorisés et livrés comme promis par AstraZeneca, Johnson & Johnson, Medicago, Novavax et un consortium formé des compagnies pharmaceutiques Sanofi et GlaxoSmithKline.

Ces projections ambitieuses figurent dans les prévisions d'allocation fournies la semaine dernière aux provinces à des fins de planification, a indiqué le major-général Fortin.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

Impatience chez les premiers ministres

En attendant, toutefois, les livraisons de vaccins stagnent et provoquent de la grogne d'un bout à l'autre du pays.

Jeudi, le premier ministre ontarien, Doug Ford, s'est même dit prêt à conduire jusqu'à l'usine de Pfizer à Kalamazoo, au Michigan, pour aller chercher des doses de vaccins s'il le faut. Il a promis de ne pas lâcher le morceau jusqu'à ce que l'Ontario reçoive les doses qui lui sont dues.

Son homologue du Québec, François Legault, a lui aussi exprimé des inquiétudes à ce sujet lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a déploré le manque de transparence du fédéral.

Nous, on n'a pas vu les contrats. On ne sait pas s'il y a des pénalités. Est-ce que c'est possible de poursuivre Pfizer? Est-ce que c'est possible de forcer Pfizer à livrer des usines aux États-Unis?

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Justin Trudeau a donc tenté de calmer les esprits, jeudi soir, après sa rencontre fédérale-provinciale hebdomadaire avec les premiers ministres des provinces.

Nous continuerons de travailler pour faire en sorte que les Canadiens reçoivent le vaccin au plus tôt, a-t-il tweeté, ajoutant lui aussi avoir reçu plus tôt dans la journée la confirmation du PDG de Pfizer que le Canada recevrait les 4 millions de doses promises d'ici la fin de mars.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !