•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : bond des hospitalisations et des décès en Mauricie et au Centre-du-Québec

L'affiche H qui indique où se trouve l'hôpital qu'on voit en arrière.

Le Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) est situé à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

Radio-Canada

Alors qu’on observait au cours des derniers jours une tendance à la baisse, la Mauricie et le Centre-du-Québec ont connu un bond des hospitalisations au cours des 24 dernières heures. Un total de quatre personnes ont été admises à l’hôpital, dont une aux soins intensifs.

Dans l’ensemble, 37 personnes nécessitent des soins hospitaliers pour y traiter des complications liées à la COVID-19, dont 7 sont aux soins intensifs.

La région a aussi enregistré sept décès sur son territoire dans la dernière journée, dont cinq sont survenus en Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), selon le plus récent bilan des autorités de santé publique.

Le nombre de nouveaux cas a aussi franchi la barre des 80 pour la première fois en cinq jours, avec 82. C’est environ deux fois plus que la veille. Ils ont été signalés en majorité au Centre-du-Québec.

Répartition des nouveaux cas de COVID-19

  • Centre-du-Québec : 49
  • Mauricie : 33

Source : CIUSSS MCQ

Des signes encourageants malgré tout

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) constate que les mesures plus strictes imposées par Québec donnent des résultats dans la région.

La directrice régionale de la santé publique, Dre Marie-Josée Godi, remarque une diminution des nouveaux cas dans plusieurs municipalités, ainsi qu'une baisse de la transmission communautaire et des hospitalisations depuis trois semaines.

Dans un point de presse tenu en après-midi, elle rapporte que le taux des tests de dépistage qui s’avèrent positifs s’établit maintenant à 4 %, soit le seuil qui correspond au palier d’alerte orange. L’ensemble de la Mauricie et du Centre-du-Québec est présentement en zone rouge.

Les indicateurs actuels sont encourageants et donc les mesures qui ont été mises en place pour réduire le nombre de cas, la poussée qu’on a connue au mois de décembre, fonctionnent. De poursuivre les efforts est nécessaire, mentionne-t-elle.

Marie-Josée Godi souligne cependant que le nombre de cas positifs par habitant demeure élevé. Actuellement, 85 milieux sont considérés en éclosion dans la région, surtout dans les milieux de travail du Centre-du-Québec. Il s’agit d’un des secteurs avec le plus de milieux en éclosion dans l’ensemble de la province.

La directrice rappelle qu’il est important pour chaque personne ayant des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19, même légers, de se faire dépister.

Le point sur la vaccination

En date d’aujourd’hui, la région a franchi le cap des 10 000 personnes qui ont reçu leur première dose de vaccin contre le nouveau coronavirus, dont 1900 résidents en CHSLD.

Le premier ministre François Legault a annoncé que tous les CHSLD de la province avaient complété leur opération de vaccination. Toutefois, en raison d’éclosions, seulement 24 des 27 établissements du territoire desservi par le CIUSSS MCQ ont complété la vaccination de leurs résidents.

Le bras d'un homme en train de se faire vacciner.

Le gouvernement Trudeau entend vacciner tous les Canadiens qui le désirent d'ici septembre 2021.

Photo : Associated Press / Thibault Camus

La vaccination est en cours au CHSLD Louis-Denoncourt, à Trois-Rivières, et elle commencera demain au CHSLD Frédérick-George-Heriot, à Drummondville. La santé publique prendra une décision ultérieurement en ce qui concerne le CHSLD Cooke, à Trois-Rivières, toujours en éclosion.

Près de 8000 travailleurs de la santé ont aussi été vaccinés. Toutefois, les 4300 autres jugés prioritaires devront attendre les nouveaux arrivages de vaccins de Pfizer avant de pouvoir recevoir le vaccin.

L’objectif premier, c’est de vacciner les personnes vulnérables et nous demeurons avec cet objectif-là de vacciner les personnes en RI (ressources intermédiaires) qui n’ont pas encore tous reçu des vaccins. Donc, si nous avons des vaccins de Moderna, bien ce sera cette clientèle qui sera priorisée contrairement aux travailleurs de la santé, ajoute la Dre Godi.

Rappelons que le Canada ne recevra aucune dose du vaccin de Pfizer la semaine prochaine. Le rythme d’approvisionnement normal par la pharmaceutique devrait reprendre d’ici quatre semaines.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !