•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme éducatif pour développer la conscience verte des jeunes

Des mains tiennent une pousse d'arbre.

Depuis janvier, le programme éducatif Carbone Scol’ERE permet aux jeunes Estriens de développer leur conscience environnementale.

Photo : iStock

Radio-Canada

Éduquer les jeunes sur l'environnement et développer leur conscience verte, c'est l'objectif que vise le programme Carbone Scol’ERE en Estrie.

Valérie Bilodeau, directrice adjointe chez Technoscience Estrie, un des organismes derrière le projet, débuté en janvier. Elle explique que celui-ci comporte plusieurs volets.

Le premier s’adresse aux écoles. Il permet à des classes de 4e à la 6e année de participer à 5 ateliers, au cours desquels sont abordées des thématiques comme les gaz à effet de serre, la consommation et le tri des déchets.

Les municipalités et les entreprises sont quant à elles invitées à commanditer des classes. Elles peuvent choisir de faire un don général pour l’Estrie, ou de commanditer une classe en particulier.

Le programme offre aussi une option de compensation carbone éducative, explique Valérie Bilodeau.

Un individu qui se dit : "Moi, je dois utiliser mon véhicule à essence pour aller travailler, je dépense tant de tonnes de GES [gaz à effet de serre], j’aimerais compenser”, il peut aller sur notre site pour pouvoir acheter des crédits carbone éducatifs pour compenser sa dépense.

Valérie Bilodeau, directrice adjointe chez Technoscience Estrie

Cet argent-là est réinvesti directement dans des formations qui sont données dans des classes, ajoute-t-elle.

Une fois leur formation terminée, les jeunes ont accès à une plateforme en ligne pour pouvoir réaliser des défis liés à la réduction des gaz à effet de serre.

L’objectif premier, c’est de former la relève pour faire prendre conscience aux jeunes de la consommation, l’énergie, le transport, les matières résiduelles, voir tout ce que ça implique, conclut Valérie Bilodeau.

Carbone Scol’ERE existe depuis une dizaine d'années dans d'autres régions du Québec. Depuis ses débuts, plus de 850 classes et 18 000 jeunes ont été touchés par le programme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !