•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un camion de pompier d'Inuvik volé est retrouvé 130 km plus loin

La caserne de pompiers d'Inuvik.

Le service d'incendie d'Inuvik sert la municipalité d'u peu plus de 3200 habitants dans le Nord des Territoires du Nord-Ouest.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Le camion-échelle des services d’incendie d’Inuvik aux Territoires du Nord-Ouest est de retour à la caserne après avoir été dérobé, mardi soir. Le véhicule et son cambrioleur ont été retrouvés à 130 kilomètres de la collectivité quelques heures après la disparition du véhicule.

Selon la Municipalité, un individu se serait emparé de son camion-échelle entre 19 h 30 et 20 h 30 mardi soir, alors que les pompiers travaillaient dans la caserne. Le camion avait été laissé à l'extérieur avec le moteur tournant au ralenti.

Après la découverte du vol, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) d’Inuvik a immédiatement été contactée, explique la Municipalité dans un communiqué. Les membres de la GRC et du service d’incendie ont alors mené des recherches dans la ville et ses environs, y compris sur la route Inuvik-Tuktoyaktuk, la route de glace d’Aklavik et des tronçons de la route Dempster, pour retrouver le véhicule.

Peu après 22 h, la GRC a été avisée que le camion avait été aperçu près du parc territorial Gwich’in. Plus tard, le véhicule a été repéré au nord de Tsiigehtchic, à 129 km d’Inuvik.

Une personne a été arrêtée, et le camion a pu rentrer à la maison. L’individu était encore en détention mercredi après-midi.

Le camion fait maintenant l'objet d'une inspection mécanique approfondie, mais les dommages semblent minimes, selon la Municipalité.

L'achat de ce modèle de camion aurait pu coûter plus de 750 000 $ s'il n'avait pas été retrouvé ou s'il avait été plus gravement endommagé, selon le communiqué.

La Ville d'Inuvik et le service d'incendie d'Inuvik notent que l'issue de cette situation aurait pu être bien pire avec des conséquences dévastatrices, indique la Municipalité, qui assure aussi qu’un plan d'urgence avait été mis en place en cas d’incendie.

Le communiqué conclut en indiquant que les actions de l'individu ne sont pas représentatives de la communauté d’Inuvik.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !