•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ver géant aux dents tranchantes terrorisait jadis les océans

Un ver Bobbit.

Les chercheurs croient que l'ancien ver est semblable au ver Bobbit, un prédateur marin qui vit dans les mers tropicales et subtropicales de la région indopacifique.

Photo : Offerte par Chutinun Mora

Radio-Canada

La découverte de fossiles vieux de millions d’années suggère que des vers prédateurs géants aux dents tranchantes, pouvant atteindre la taille d’un être humain, terrorisaient jadis les fonds des océans tel un monstre tiré de récits de science-fiction, comme Dune.

Ces créatures redoutables se cachaient sous le fond des mers et attrapaient leurs proies avec des mâchoires tranchantes pour ensuite les traîner sous terre et les dévorer.

Les fossiles très, très distinctifs découverts à Taïwan ne ressemblent à rien de ce que nous avons vu jusqu’à présent, observe le professeur de sciences de la terre Shahin Dashtgard, de l'Université Simon Fraser (SFU), en Colombie-Britannique.

Ils sont décrits dans une étude qu’elle publie dans la revue Scientific Reports.

Comme les vers ont des corps mous, ils sont rarement fossilisés, explique M. Dashtgard. Ainsi, les terriers qu'ils creusent sont vraiment la seule preuve que nous ayons de ce à quoi ressemblerait leur écosystème.

Image montrant un ver dans son terrier attrapant une proie pour la dévorer.

La chercheuse Yu Yen Pan illustre comment les anciens vers géants attrapent leur proie et se retranchent ensuite dans le terrier pour les dévorer.

Photo : Offerte par le chercheur Yu Yen Pan

Les chercheurs croient que l'ancien ver était semblable au ver Bobbit, un prédateur marin qui vit dans les mers tropicales et subtropicales de la région indopacifique et qui peut atteindre 3 mètres de long.

Le ver Bobbit, connu pour ses dents acérées, a été nommé en mémoire de Lorena Bobbitt, une femme qui s’est vengée des abus que lui faisait subir son mari en tranchant son pénis avec un couteau de cuisine en 1993.

Les mâchoires fossiles de ce que l'on pense être le plus ancien ver Bobbit ont été découvertes dans une formation rocheuse datant de 400 millions d'années en Ontario.

Reconstitution artistique d'un ver Bobbit.

Le ver Bobbit vivait il y a 400 millions d'années. Ses mâchoires fossiles ont été découvertes par une équipe de chercheurs et se trouvent au Musée royal de l'Ontario à Toronto.

Photo : Offerte par James Ormiston

Les chercheurs ont nommé leur nouveau fossile Pennichnus formosae.

Penna signifie plumeuse en latin et ichnus, empreinte. Formosae rend hommage à Formosa, l'endroit où il a été trouvé à Taïwan.

La découverte est remarquable, selon les chercheurs, car elle fournit des indices sur le comportement de chasse d'un ancien invertébré, ce qui est assez rare.

Murray Gingras est professeur à l'Université de l'Alberta et étudie les traces laissées par les animaux modernes et les compare aux archives fossiles. Il n'a pas participé à la nouvelle étude, mais s'est rendu en Australie pour étudier les terriers des vers Bobbit modernes dans le cadre de ses propres recherches.

Il croit que l'étude est bien argumentée et crédible. Je pense que c'est une découverte amusante.

Avec les informations d’Emily Chung

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !