•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 50 nouveaux cas de COVID-19 dans les établissements carcéraux de Thunder Bay

La façade de la prison presque centenaire de Thunder Bay en Ontario.

La prison du district de Thunder Bay compte huit nouveaux cas de COVID-19.

Photo : CBC/Nicole Ireland

Radio-Canada

L'éclosion de COVID-19 prend de l'ampleur au Centre correctionnel de Thunder Bay, où la santé publique rapporte 43 nouveaux cas.

Dans un courriel, le ministère de la Solliciteure générale a confirmé qu'il y a actuellement 42 cas parmi les détenus et 2 parmi le personnel du Centre correctionnel.

Cela signifie donc que les deux tiers des 65 détenus de l'établissement ont reçu un test positif à la COVID-19.

Le président du syndicat représentant les travailleurs du Centre correctionnel de Thunder Bay, Shawn Bradshaw, soutient que la distanciation physique est problématique [en raison de l'espace restreint] et qu'il est difficile de faire respecter le port d'équipement de protection individuelle au sein des détenus.

Toutes les prisons y passent. Le virus se répand comme un feu de forêt en raison de la promiscuité. Essentiellement, c'était inévitable.

Une citation de :Shawn Bradshaw, président du syndicat représentant les travailleurs du Centre correctionnel de Thunder Bay
Un portrait de Shawn Bradshaw.

Shawn Bradshaw, président du syndicat des employés du Centre correctionnel de Thunder Bay (archives).

Photo : CBC/Nicole Ireland

Shawn Bradshaw demande des tests de dépistage plus fréquents pour les travailleurs ainsi que les détenus, peu importe s'ils ont des symptômes de la COVID-19 ou non.

Évidemment, on est inquiet pour les détenus ainsi que nos propres employés et leurs familles, dit-il.

La santé publique signale également 8 nouveaux cas de COVID-19 à la prison du district de Thunder Bay, pour un total de 14 cas.

Dans les deux cas, les éclosions ont été déclarées le 6 janvier.

Andrew Morrison, porte-parole du ministère de la Solliciteure générale, affirme que des mesures sont prises pour limiter la propagation.

Tout détenu déclaré positif après un dépistage de la COVID-19 est isolé du reste de la population carcérale et soumis à des précautions relatives aux gouttelettes pendant qu'il reçoit les soins médicaux appropriés, écrit-il.

Le ministère continue à travailler avec les autorités locales de santé publique pour compléter la recherche des contacts, et le dépistage volontaire des détenus et du personnel est en cours.

Une citation de :Andrew Morrison, porte-parole du ministère de la Solliciteure générale

Il ajoute que des détenus de la prison du district de Thunder Bay ont été transférés au Centre de détention du Sud de Toronto (CDST) pour réduire l'encombrement et le risque d'infection.

Le CDST, notre établissement le plus récent, dispose d'une unité de soins de santé moderne avec des salles d'isolement médical et des ressources appropriées, pour prendre en charge et soutenir efficacement les détenus avec la COVID-19, explique le porte-parole du ministère.

Cinq autres cas de COVID-19 ont également été annoncés sur le territoire du Bureau de santé du district de Thunder Bay.

Le district compte 128 cas actifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !