•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa allonge près de 57 M$ pour le logement abordable à Montréal

Un immeuble à logements en construction.

Ces projets bénéficieront entre autres à des femmes victimes de violence, à des Autochtones et à des itinérants.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral accorde une aide de 56,8 millions de dollars à la Ville de Montréal pour la « réalisation rapide » de 263 logements.

Plusieurs ministres du gouvernement Trudeau, dont celui de la Famille, la ministre québécoise des Affaires municipales et de l’Habitation ainsi que la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal en ont fait l’annonce jeudi, en présence de la mairesse Valérie Plante.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’une entente entre la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec qui s’engage à financer le supplément au loyer de certains projets pendant 20 ans.

Les locataires admissibles ne débourseront ainsi que 25 % de leurs revenus pour se loger.

Chaque Québécois mérite un chez-soi sûr et abordable. Cet investissement […] contribuera énormément à aider les personnes et les familles vulnérables qui en ont le plus besoin, car il permettra de leur fournir rapidement 263 unités de logement abordable neuves.

Ahmed Hussen, ministre fédéral de la Famille

L’aide annoncée servira notamment à couvrir des frais d’acquisition de terrains, de construction de logements, de conversion ou de réhabilitation d’immeubles existants.

C’est un sérieux coup de pouce aux Montréalais et aux Montréalaises qui en ont le plus besoin, explique de son côté Pablo Rodriguez, lieutenant pour le Québec, leader du gouvernement à la Chambre des communes.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, évoque l’urgence de rendre accessibles et abordables ces logements pour les plus vulnérables, dont le nombre a considérablement augmenté, fait-elle remarquer.

Ces investissements permettront d'apporter une réponse à grande échelle et à court terme aux besoins aigus des populations en situation d'itinérance ou en grande précarité résidentielle, dont plusieurs ne cadrent pas dans les programmes d’habitation habituels.

Valérie Plante, mairesse de la Ville de Montréal

Ces projets bénéficieront entre autres à des femmes et à des enfants victimes de violence conjugale ou familiale, à des personnes aînées, à des personnes handicapées, à des populations autochtones, à des gens aux prises avec des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie, aux itinérants ou à ceux à risque de le devenir.

La députée d’Hochelaga, Soraya Martinez Ferrada, insiste quant à elle sur le besoin de logements sociaux pour le développement de l’Est, notamment dans son comté.

Les quartiers urbains ont des besoins criants en logement, et l'embourgeoisement est bien réel. Il est primordial d’augmenter rapidement le parc immobilier de logements pour les populations les plus vulnérables, lance-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !