•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : huit cas s’ajoutent au bilan de l’Abitibi-Témiscamingue

L'Hôpital de Rouyn-Noranda.

L'Hôpital de Rouyn-Noranda est le centre désigné pour les cas de COVID-19 dans la région (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’Abitibi-Témiscamingue compte huit nouveaux cas de COVID-19. De ce nombre, quatre se trouvent dans la MRC de La Vallée-de-l'Or, deux en Abitibi-Ouest, un à Rouyn-Noranda et le dernier est dans le bilan de la MRC d'Abitibi.

Le CISSS-AT souhaite que la région revienne au orange ou au jaune au cours des prochaines semaines.

Bilan des derniers jours :

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a confirmé cet après-midi qu'il souhaitait reprendre le système des paliers d'alerte dès que la situation le permettra.

Pour la PDG du CISSS-AT, Caroline Roy, il revient à tous les citoyens de l'Abitibi-Témiscamingue de poursuivre leurs efforts pour retrouver certains avantages.

C'est une décision qui est prise avec le gouvernement, avec la santé publique régionale, notamment, qui a des discussions aussi avec la santé publique nationale, mais c'est clair que si la situation est sous contrôle en région, que nous-mêmes on est capables de confirmer qu'on est en contrôle, que la population respecte les mesures, [on aimerait redescendre à un palier inférieur], a affirmé Mme Roy en point de presse.

La santé publique enquête actuellement pour déterminer la source d’exposition de deux personnes. La majorité des nouvelles personnes contaminées étaient déjà en isolement.

Nous avons encore des cas pour lesquels nous sommes toujours à l'enquête pour savoir la source de leur transmission. Cela nous indique que le virus circule un peu, il circule encore. C'est moins important, la circulation du virus actuellement, mais il est toujours présent, affirme la médecin-conseil à la santé publique, Dre Omobola Sobanjo.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) signale toutefois une hospitalisation en lien avec le virus et précise que cette personne n'est pas à l'unité de soins intensifs.

Les cas actifs de COVID-19 continuent de diminuer dans la région, alors qu'on en recense un total de 83 pour les cinq MRC.

Par ailleurs, tous les résidents des CHSLD de l'Abitibi-Témiscamingue qui le désiraient ont pu recevoir le vaccin contre la COVID-19, confirme le CISSS-AT.

La vaccination de ce premier groupe prioritaire s'est terminée jeudi. Plus de 2500 travailleurs de la santé ont aussi reçu une première dose du vaccin.

La prochaine étape est maintenant de poursuivre la vaccination pour les résidents des résidences privées pour aînés, comme l'explique Dre Lyse Landry, directrice de la santé publique en Abitibi-Témiscamingue.

Plus grands sont les édifices, plus grand est le risque. Lorsque ça rentre, c'est difficile à contrôler, alors que dans une résidence privée, habituellement il y a seulement les personnes qui y habitent, donc qui sont moins à risque, souligne-t-elle.

De toute façon, ces gens-là seront priorisés assez rapidement, parce qu'après les RPA, [...] ce sera les communautés isolées et après ça, toutes les personnes qui vivent dans la communauté qui sont âgées de 80 ans et plus, puis 70 ans et plus, seront tout de suite après vaccinées, rappelle Dre Landry.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !