•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La situation s'améliore dans le sud de la province, mais se dégrade dans le nord-ouest

Jennifer Russell le 21 janvier 2021.

Jennifer Russell a affirmé en point de presse jeudi que la région d'Edmundston pourrait passer à un confinement entier d'ici la fin de la semaine.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick a signalé 32 nouveaux cas de COVID-19 jeudi, dont 19 dans la région d'Edmundston. Le virus s’est répandu dans des lieux de travail et des résidences pour aînés, créant une situation « extrêmement inquiétante ».

Les autres cas annoncés jeudi s'ajoutent aux bilans de Moncton (5), de Saint-Jean (3), de Fredericton (3) et de Campbellton (2). Le nombre de cas actifs dans la province s'élève à 324, un autre record.

Depuis la veille, 25 personnes se sont rétablies et une personne de plus a été hospitalisée, portant le nombre d'hospitalisations à trois. Deux d'entre elles sont à l'unité des soins intensifs.

Correctif

Une version précédente de cet article faisait état de 33 nouveaux cas de COVID-19. Les autorités avaient d'abord annoncé quatre cas dans la région de Fredericton avant de revoir ce chiffre à la baisse.

Des changements de phase possibles

Le nombre de cas dans les régions du sud-est de la province se stabilise, selon Jennifer Russell, qui a commencé le point de presse jeudi en prenant le temps de remercier les Néo-Brunswickois qui suivent les consignes de santé publique.

Le premier ministre Blaine Higgs, qui a pris la parole après la Dre Russell, a même affirmé que ces régions pourraient repasser en phase orange d'ici quelques jours si chacun y met du sien.

Nous voyons des signes de progrès et nous espérons que nous pourrons ramener ces zones en phase orange.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

La situation dans la région d'Edmundston est en revanche beaucoup moins encourageante.

L'entrée de l'hôpital.

Plus de 75 personnes sont en isolement préventif, jeudi, à l'Hôpital régional d'Edmundston, alors qu'un employé non médical a été déclaré atteint de la maladie mercredi.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Le premier ministre prévient qu'un confinement total, semblable à ce que nous avons connu au printemps, est envisagé pour cette zone. La santé publique devrait présenter une recommandation à cet effet vendredi.

Le gouvernement s'attache actuellement à étudier les conséquences de telles mesures draconiennes sur le fonctionnement des entreprises.

Nous sommes en train de faire les analyses nécessaires, mais le confinement semble probable, a déclaré M. Higgs.

Les régions de Bathurst et de Miramichi restent cependant en phase orange pour le moment en raison du risque que posent les régions voisines.

Une vingtaine de cas liés à un abattoir de poulet

Plus d'une vingtaine de cas peuvent être liés à l'abattoir de volaille Nadeau Ferme Avicole, à Saint-François-de-Madawaska, où s'est déclarée une éclosion. Une quarantaine d'employés sont en isolement après avoir été en contact avec le virus. Jeudi, six cas supplémentaires ont été détectés.

Ces employés travaillent presque tous dans les chambres de contrôle du service d’empaquetage.

On croit qu'il y a trop d'employés en même temps dans cet endroit. Donc nous allons limiter le nombre de personnes et on croit qu'on va pouvoir contrôler à partir de cette décision, indique le directeur général de l'abattoir, Yves Landry.

Les bâtiments de l'abattoir de poulets.

Une éclosion de COVID-19 a été déclarée à l'abattoir de volaille Nadeau, à Saint-François-de-Madawaska.

Photo : Radio-Canada / Étienne Dumont

L'usine tiendra une troisième séance de dépistage la semaine prochaine.

Yves Landry estime que les activités devraient reprendre leurs cours le 28 janvier. En attendant, le poulet sera abattu chez Sunnymel, dans le Haut-Madawaska, ainsi que dans des abattoirs ailleurs au pays.

Cette semaine, la Dre Russell indiquait que la plupart des cas de la région d'Edmundston pouvaient être liés à cet abattoir de poulet ou à des voyages.

Éclosion à la Résidence Hôtel-Dieu de Saint-Basile

L'équipe de gestion rapide des éclosions du Nouveau-Brunswick a été dépêchée à la Résidence Hôtel-Dieu de Saint-Basile jeudi, après qu’un membre du personnel eut obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19.

Pavillon Le Royer de la Résidence Hôtel-Dieu, à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, en janvier 2021.

La Résidence Hôtel-Dieu comte deux sections : le Pavillon St-Joseph, pour les résidents autonomes, et le Pavillon LeRoyer, pour les résidents en perte d’autonomie. On ignore pour le moment dans quel pavillon le cas de COVID-19 a été signalé.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

La direction de l'établissement pour personnes âgées dit collaborer avec la santé publique afin de procéder à des tests de dépistage.

Une séance de vaccination du vaccin Moderna a eu lieu dans l'établissement le 6 janvier, ce qui signifie qu'un certain nombre de résidents ont potentiellement développé les anticorps nécessaires pour combattre le virus.

La deuxième dose du vaccin était prévue pour le début du mois de février.

Plusieurs établissements touchés

La liste des établissements du nord-ouest touchés par la COVID-19 s'allonge. Mercredi, l’équipe de la santé publique s’est rendue au Manoir Belle Vue d’Edmundston en raison de la découverte d’un cas de la maladie.

Un cas a aussi été signalé à l’Hôpital régional d’Edmundston chez un employé non médical.

Trois écoles de la région sont aussi touchées et ont dû fermer leurs portes temporairement, comme le prévoient les nouvelles règles en phase rouge.

La région d'Edmundston compte 113 cas actifs, soit 234 individus infectés par tranche de 100 000 habitants. Il s'agit d'un taux supérieur à celui du Québec (212).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !